Khalil Gibran (2)

Les citations de Khalil Gibran :

Donnez à votre ami le meilleur de vous-même.
Khalil Gibran ; Le Prophète, L'amitié (1923)

Venez toujours voir votre ami avec des heures à faire vivre, car un ami est là pour remplir vos besoins, et non votre néant.
Khalil Gibran ; Le Prophète, L'amitié (1923)

En amitié, toutes les pensées, tous les désirs, toutes les attentes naissent et sont partagés sans mots.
Khalil Gibran ; Le Prophète, L'amitié (1923)

Quand votre ami est silencieux votre cœur ne cesse d'écouter son cœur.
Khalil Gibran ; Le Prophète, L'amitié (1923)

Un ami est le champ que vous semez avec amour et moissonnez avec reconnaissance.
Khalil Gibran ; Le Prophète, L'amitié (1923)

Votre ami est votre besoin qui a trouvé une réponse.
Khalil Gibran ; Le Prophète, L'amitié (1923)

La souffrance est une fêlure dans la coquille qui enferme votre entendement.
Khalil Gibran ; Le Prophète, La souffrance (1923)

Le coupable est souvent la victime de celui qu'il a blessé.
Khalil Gibran ; Le Prophète, Le crime et le châtiment (1923)

Le meurtre n'est pas inexplicable pour celui qui en est la victime.
Khalil Gibran ; Le Prophète, Le crime et le châtiment (1923)

Vous ne serez jamais dans le besoin si vous savez comment emplir vos mains.
Khalil Gibran ; Le Prophète, L'achat et la vente (1923)

La pudeur est un bouclier contre le regard impur.
Khalil Gibran ; Le Prophète, Les vêtements (1923)

Vos vêtements dissimulent une grande part de votre beauté, mais ne cachent pas ce qui est laid.
Khalil Gibran ; Le Prophète, Les vêtements (1923)

Le confort devient dompteur qui avec fourche et fouet fait des pantins de vos plus généreux désirs.
Khalil Gibran ; Le Prophète, Les maisons (1923)

Votre maison est votre corps déployé ; elle s'épanouit au soleil et dort dans le silence de la nuit.
Khalil Gibran ; Le Prophète, Les maisons (1923)

Quand vous êtes joyeux, regardez profondément en votre cœur et vous trouverez que seul ce qui vous a rendu triste vous apporte la joie : Et quand vous êtes plein de tristesse, regardez de nouveau en votre cœur, et vous verrez qu'en vérité vous pleurez ce qui fut votre délice.
Khalil Gibran ; Le Prophète, La joie et la tristesse (1923)

Plus la tristesse évide l'intérieur de votre être, plus vous pouvez contenir de la joie.
Khalil Gibran ; Le Prophète, La joie et la tristesse (1923)

Le puits même d'où fusent vos rires fut souvent rempli de vos larmes.
Khalil Gibran ; Le Prophète, La joie et la tristesse (1923)

Si vous pressez le raisin de mauvaise grâce, votre rancune distille un poison dans le vin.
Khalil Gibran ; Le Prophète, Le travail (1923)

Qui fait le pain avec indifférence fait un pain amer qui n'apaise qu'à moitié la faim de l'homme.
Khalil Gibran ; Le Prophète, Le travail (1923)

Que veut dire travailler avec amour ? C'est tisser une étoffe avec un fil tiré de votre cœur, comme si votre bien-aimé devait porter un jour cette étoffe.
Khalil Gibran ; Le Prophète, Le travail (1923)

Travailler avec amour, c'est insuffler dans toutes les choses que vous fabriquez l'essence de votre esprit.
Khalil Gibran ; Le Prophète, Le travail (1923)

Travailler avec amour, c'est semer le grain avec tendresse et récolter la moisson dans la joie.
Khalil Gibran ; Le Prophète, Le travail (1923)

Travailler avec amour, c'est bâtir une maison avec affection comme si votre bien-aimé devait y résider.
Khalil Gibran ; Le Prophète, Le travail (1923)

Aimer la vie par le labeur est devenir intime avec le plus profond secret de la vie.
Khalil Gibran ; Le Prophète, Le travail (1923)

Ton parfum sera mon haleine, et ensemble nous nous enchanterons en toutes saisons.
Khalil Gibran ; Le Prophète, Le manger et le boire (1923)