La civilité non puérile, mais honnête (1863)

Les 61 citations d'Emmeline Raymond :

L'arrogance n'est autre qu'une insuffisance d'intelligence, elle est incorrigible.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

Être en retard ne trahit pas un manque de temps, mais un manque d'égards.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

Le cœur est le meilleur guide que l'on puisse suivre en toute circonstance.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

On n'admire jamais ceux qui se prodiguent des louanges à eux-mêmes.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

Il n'est rien de plus pauvre que le faux luxe.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

Le faux luxe porte toujours le cachet du mauvais goût.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

L'éducation ne peut porter de bons fruits si elle n'appelle à son aide la patience et la bonté.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

Une trop grande dose d'assurance conduit au ridicule.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

La franchise est une vertu qui ne peut se produire sans se créer des ennemis implacables.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

La franchise est une vertu qui ne peut se produire sans exciter des représailles.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

Mieux vaut savoir se taire que de dire inutilement une vérité désagréable.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

Les personnes ignorantes ont seules recours à la médisance.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863).

Les personnes bien élevées ne parlent des gens qu'elles connaissent que pour les défendre.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863).

On ne peut s'obstiner à laisser peser sur les autres une dette dont ils veulent s'acquitter.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863).

La véritable générosité donne ses soins, ses sacrifices, sans les compter.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863).

Le savoir-vivre ne saurait s'apprendre comme une leçon qu'un enfant récite machinalement.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863).

Quand on a l'âme modeste et l'esprit droit, on ne se montre ni roide, ni déterminée.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863).

Pour être véritablement poli, il faut être à la fois bon, juste et généreux.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863).

Le meilleur procédé à suivre pour se délivrer des flatteurs consiste à ne leur accorder aucune importance.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

Méfiez-vous de ceux qui font trop de compliments, comme de ceux qui s'abstiennent toujours d'en faire : les premiers sont des flatteurs, les seconds des envieux.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

On dit le bien que l'on pense, et l'on n'est jamais obligé de dire le bien que l'on ne pense pas.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

Le compliment bien placé, mérité, est un témoignage de bienveillance.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

L'être inexact est à la fois un être égoïste, vaniteux et mal élevé.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

Être inexact, c'est préférer ses caprices à tous les devoirs que l'on doit remplir vis-à-vis des autres.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

L'inexactitude est inexcusable, quelque excuse que l'on puisse alléguer.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

Arriver à l'heure indiquée pour un rendez-vous est un devoir auquel on ne peut manquer.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

L'exactitude n'est pas seulement la politesse des rois, mais bien celle de tout le monde.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

La vanité, seul un sot peut l'éprouver.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

Un jeune pédant fait sourire, tandis qu'un pédant arrivé à la maturité de l'âge fait rire.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

Les faux savants cherchent à éblouir ; les savants véritables cherchent à se faire comprendre.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

La propreté est un luxe à la portée de tout le monde.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

La bienveillance écarte les honteux mouvements de l'égoïsme et de la vanité.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

La bienveillance est l'essence même de la politesse.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

Les sots sont dépourvus de tout sentiment délicat et généreux.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

La bienveillance est un sentiment que nous devons à tous nos semblables.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

Nul n'a le droit de prétendre imposer son opinion à autrui.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

Malgré toute l'habileté que l'on déploie, on ne saurait duper longtemps un auditoire.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

Pour atteindre la perfection de la politesse, il faut posséder la bonté et la générosité.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

On ne peut substituer l'apparence à la réalité.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

De nos jours, un jeune homme parfaitement poli est un phénomène charmant !
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

On est bien souvent surpris des succès obtenus par certaines médiocrités !
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

Aujourd'hui, hélas !... à part quelques rares exceptions, les vieillards seuls sont polis !
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

L'adversité est une institutrice rude.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

Ni préférences ni antipathies hautement avouées, telle est la règle que nous commande la civilité.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

Tout excès conduit au ridicule.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

L'étonnement implique toujours l'ignorance.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

Les personnes trop éblouies par leur mérite personnel sont réduites à changer sans cesse d'amis.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

On n'est plus poli du moment où l'on choisit les personnes avec lesquelles on veut être poli.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

Le bon goût exige la précision unie à la concision.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

Les malotrus ne savent pas causer, ils se bornent à contredire tout ce que l'on dit.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

Les malotrus réussissent bien vite à nous lasser, sans réussir à se contenter eux-mêmes.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

Aucun défaut n'est incurable pour ceux qui ont la ferme volonté de s'en corriger.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

Tel maître, tel valet.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

Trop de rigueur fait haïr l'éducation, et détester l'éducateur.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

Agis toujours avec justice, afin de pouvoir enlever aux remontrances toute apparence d'arbitraire.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

La tendresse fraternelle est l'un des sentiments les plus doux, les plus élevés qu'il nous soit donné d'éprouver.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

Ceux qui s'écoutent eux-mêmes n'écoutent jamais les autres.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

La première règle de la réussite, ne jamais remettre au lendemain l'exécution d'un travail.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

L'égalité des droits implique toujours l'égalité des devoirs.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

La politesse ne peut être que mutuelle.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

Pour être poli, soyez bon.
Emmeline Raymond ; La civilité non puérile, mais honnête (1863)

Sommaire et ses citations classées par œuvres :

Sommaire » Lettres d'une marraine à sa filleule »