Le comte de Lautréamont

Notre citation favorite :

La citation favorite

Lautréamont a dit :
Le doute est un hommage rendu à l'espoir.

Les 19 citations de Lautréamont :

Un remède efficace trouve aisément son emploi.
Lautréamont ; Les chants de Maldoror (1869)

L'erreur est la légende douloureuse.
Lautréamont ; Poésies II (1870)

Le cœur de l'homme est un livre que j'ai appris à estimer.
Lautréamont ; Poésies II (1870)

Rien n'est plus imparfait que l'égoïsme à deux.
Lautréamont ; Poésies II (1870)

Ayons confiance en Dieu, en lui est le suprême espoir.
Lautréamont ; Les chants de Maldoror (1869)

La poésie doit être faite par tous. Non par un.
Lautréamont ; Poésies II (1870)

Toute l'eau de la mer ne suffirait pas à laver une tache de sang intellectuelle.
Lautréamont ; Poésies I (1870)

On ne peut juger de la beauté de la mort que par celle de la vie.
Lautréamont ; Maxime des Poésies II (1870)

J'ai reçu la vie comme une blessure et j'ai défendu au suicide de guérir la cicatrice.
Lautréamont ; Les chants de Maldoror (1869)

L'éléphant se laisse caresser ; le pou, non.
Lautréamont ; Les chants de Maldoror (1869)

La vraie douleur est incompatible avec l'espoir.
Lautréamont ; Poésies I (1870)

Les grandes pensées viennent de la raison.
Lautréamont ; Les chants de Maldoror (1869)

Il n'était pas menteur, il avouait la vérité et disait qu'il était cruel.
Lautréamont ; Les chants de Maldoror (1869)

Le meilleur moyen de persuader consiste à ne pas persuader.
Lautréamont ; Les chants de Maldoror (1869)

Quel est le plus profond, le plus impénétrable des deux : l'océan ou le cœur humain.
Lautréamont ; Les chants de Maldoror (1869)

La générosité jouit des félicités d'autrui, comme si elle en était responsable.
Lautréamont ; Poésies II (1870)

Pour étudier l'ordre, il ne faut pas étudier le désordre.
Lautréamont ; Poésies II (1870)

Le doute est un hommage rendu à l'espoir.
Lautréamont ; Les chants de Maldoror (1869)

La conscience juge sévèrement nos pensées et nos actes les plus secrets.
Lautréamont ; Les chants de Maldoror (1869)