Louis Belmontet (2)

Les citations de Louis Belmontet :

Les médiocrités ont des travers pédants : ne peut sortir du sac que ce qu'il a dedans.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Qui veut frapper l'honneur d'autrui, la flèche lancée revient sur lui.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

La flamme qui jaillit s'apaise ; le feu couvert fait longue braise.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Ne rien devoir nous rend service, une dette payée est un bénéfice.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Dans l'œil de la fourmi Dieu mit la clairvoyance, il faut aux plus petits plus grande prévoyance.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

On attire les dieux qui nous ont entendus, non par les bras croisés, mais par les bras tendus.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Dans ses légèretés, l'imprévoyant succombe, qui ne regarde pas devant, derrière tombe.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Le destin hait et fuit cette lâche rêveuse, l'oisiveté, elle est du vice l'éternelle couveuse.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

On est riche avec peu de soins, quand on est pauvre de besoins.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Fais du bien à ton prochain, ne lui fais pas la guerre, songe que tôt ou tard tout rentre sous la terre.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Repents-toi de ta faute, Dieu voit tes douleurs, sa foudre s'éteint dans tes pleurs.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Pardonne à qui te nuit, car lorsque l'encens fume, l'encens embaume encore le feu qui le consume.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Toujours par un excès un excès se compense, où facile est le gain, facile est la dépense.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Le corbillard du riche, où le néant le porte, a rarement les pleurs du pauvre pour escorte.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Aide ton ennemi dans un péril extrême, l'arbre offre son ombre au bûcheron lui-même.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

L'adversité grandit l'âme en ses grands projets, sans douleur le génie est un roi sans sujets.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

La vertu qui conseille à froid ne sert à rien, il faut connaître le mal pour conseiller le bien.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

L'orgueil ne veut que lui, l'égalité l'enrage, toute comparaison lui devient un outrage.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Le repentir, beau temps après la lune rousse, redonne à nos vertus une nouvelle pousse.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Le cœur fait des ingrats bien plus qu'on ne le pense, le bienfait en lui seul trouve sa récompense.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Pour apprendre à se bien connaître, le malheur est le plus grand des maîtres.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Les fortes volontés craignent peu la défaite, l'impossible à qui veut est déjà chose faite.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

L'égoïsme est une prison, n'ayant que soi pour seul horizon.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

L'avarice, qui entasse bien sur bien, est un vol fait à ceux qui n'ont rien.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

L'amitié d'un perfide, on la voit d'une lieue : sirène par la tête, et dragon par la queue.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)