Louis Belmontet (3)

Les citations de Louis Belmontet :

Le temps, qui dans les cœurs ne fait pas long séjour, ajoute à l'amitié ce qu'il ôte à l'amour.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

L'amour pur, l'amour vrai devient, maître du sort, plus vivant que la vie et plus fort que la mort.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Toujours entre l'homme et la femme, la plus chaste amitié garde un parfum d'amour.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Un amour usé se consume ; un amour éteint se rallume.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Le chagrin est pour tous un commun héritage : Triste, on est plus aimé, et l'on aime davantage, car le cœur, en aimant, cherche à se ranimer, et qui n'a point souffert n'est point digne d'aimer.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

L'amour de l'homme exhale un parfum d'égoïsme, l'amour de la femme un parfum d'héroïsme.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Deux êtres en s'aimant font leur destin si beau, qu'ils s'aiment encore dans leur tombeau.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

L'amour est l'estime suprême, si tu veux devenir meilleur, aime.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Avec l'amour aux saints accords, le corps est âme, et l'âme est corps.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

À toute chose sa saison : jeune, l'amour ; vieux, la raison.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Le mariage, jeune fille, c'est travailler, enfanter et souffrir.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

La femme, dont la vie est une chaste ruse, donne ce qu'elle veut dans ce qu'elle refuse.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Rien ne pare et n'éclaire un visage de femme, comme les doux reflets de la beauté de son âme.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Le charme des sens le plus vainqueur, la chasteté, parfum du cœur.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Qu'il est doux de l'entendre et plus doux de la voir, une mère qui vit, l'âme ravie, et pour qui l'innocence et l'amour du devoir, sont les deux pôles de la vie !
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

La rose a son éclat, le printemps sa fraîcheur, l'aube du jour sa chaste flamme, le lis sa grâce et sa blancheur, la femme sa pudeur, ce doux parfum de l'âme.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

L'homme n'est qu'avec lui dans sa paternité ; la femme est avec Dieu dans sa maternité.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Une maman endort nos douleurs au berceau balancées ; elle écoute venir nos premières pensées, nous regarde sourire et croître à ses genoux, et sa vie en doublant recommence avec nous.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

La femme nous apprend, jeune amante : l'honneur ; mère : le sentiment ; épouse : le bonheur.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Une maman est, par le cœur servie, l'institutrice de la vie.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Quand le besoin d'aimer trouble et consume l'âme, entre la femme et nous l'amour court et s'enflamme : En rapides éclairs il s'échappe des yeux, et réunit deux cœurs égarés dans les cieux. La femme, alors, dans l'homme enfante des miracles, ses désirs sont des lois, ses discours des oracles. L'homme pour les hauts faits s'exalte à ses genoux, et cet enthousiasme est une autre âme en nous.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Femme, après Dieu, c'est toi qui fais la vie humaine ; c'est dans ton cœur qu'est ta beauté ; Reine de la maison, c'est là qu'est ton domaine, ta sagesse est ta royauté.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

La vertu, ce travail des âmes, par qui du sort on est vainqueur, elle est l'héroïsme des femmes, c'est l'Esprit-Saint au fond du cœur.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Apprendre à penser, c'est apprendre à vivre.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Toute chose qu'on fait est bonne ou bien mauvaise : bonne, toutes les mauvaises langues la blâment à leur aise ; mauvaise, tous les bons la blâment à bon droit : qu'importe ce qu'ils pensent, crois en toi, agis bien, et va toujours droit.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)