Louis-Claude Chéron

Notre citation favorite :

La citation favorite

Louis-Claude Chéron a dit :
Le bonheur véritable est dans le fond de l'âme.

Les 19 citations de Louis-Claude Chéron :

Quand on a le cœur bon, le reste se pardonne.
Louis-Claude Chéron ; Tartuffe de mœurs, V, 14 (1789)

Une femme jamais ne servit sa rivale.
Louis-Claude Chéron ; Tartuffe de mœurs, II, 3 (1789)

Un hymen vertueux peut seul charmer la vie.
Louis-Claude Chéron ; Tartuffe de mœurs, II, 4 (1789)

C'est m'aimer deux fois que de chérir mon frère.
Louis-Claude Chéron ; Tartuffe de mœurs, II, 10 (1789)

La meilleure sagesse est celle qui succède à la folie.
Louis-Claude Chéron ; Tartuffe de mœurs, I, 11 (1789)

Le sage à ses désirs est toujours limité.
Louis-Claude Chéron ; Tartuffe de mœurs, I, 7 (1789).

Les gens faux sont amis de la sobriété.
Louis-Claude Chéron ; Tartuffe de mœurs, I, 11 (1789)

Ah ! combien à garder un secret fait souffrir.
Louis-Claude Chéron ; Tartuffe de mœurs, I, 2 (1789)

Dans ses goûts, dans ses jeux, et dans ses passions, le sexe aime surtout les contradictions.
Louis-Claude Chéron ; Tartuffe de mœurs, I, 7 (1789).

On est souvent trompé par l'apparence.
Louis-Claude Chéron ; Tartuffe de mœurs, III, 9 (1789)

L'homme adroit aisément peut devenir un traître.
Louis-Claude Chéron ; Tartuffe de mœurs, IV, 3 (1789)

Le luxe est rarement une preuve d'aisance.
Louis-Claude Chéron ; Tartuffe de mœurs, V, 6 (1789)

La bonne renommée est souvent importune.
Louis-Claude Chéron ; Tartuffe de mœurs, IV, 7 (1789).

Les hommes sont remplis de contradictions.
Louis-Claude Chéron ; Tartuffe de mœurs, V, 10 (1789)

S'ouvrir à son ami, c'est penser avec soi.
Louis-Claude Chéron ; Tartuffe de mœurs, I, 7 (1789).

Que les faibles humains sont sujets à changer !
Louis-Claude Chéron ; Tartuffe de mœurs, I, 4 (1789)

Ah ! l'amour est timide, alors qu'il est extrême.
Louis-Claude Chéron ; Tartuffe de mœurs, IV, 4 (1789)

La honte est de rougir d'un noble sentiment.
Louis-Claude Chéron ; Tartuffe de mœurs, II, 10 (1789)

Le bonheur véritable est dans le fond de l'âme.
Louis-Claude Chéron ; Tartuffe de mœurs, II, 1 (1789)