Louis Dumur (2)

Les citations de Louis Dumur :

Ceux qui sont à cheval sur les principes savent en descendre pour franchir à pied les mauvais pas.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur la conscience (1892)

Pour juger sainement, il ne faut pas partir des principes, mais des faits.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur la justice (1892)

Il faut être bienveillant envers les hésitants et les faibles !
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur le caractère (1892)

Il faut du courage pour vivre ; il en faut davantage pour s'ôter la vie.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur la mort (1892)

Une parole opportune est plus efficace qu'un coup.
Louis Dumur ; Les trois demoiselles du père Maire (1909)

Un précepte vaut mieux qu'une menace.
Louis Dumur ; Les trois demoiselles du père Maire (1909)

Pour l'âme, comme pour le corps, la chirurgie est plus sûre que la médecine.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur les passions (1892)

Le beau domine le vrai comme le ciel la terre.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur le beau (1892)

L'étendue de l'esprit ne préjuge en rien sa profondeur.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur l'esprit (1892)

L'incertitude du cœur est l'aléa de l'amour : c'est sans doute ce qui fait qu'on se passionne de ce jeu-là.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur l'amour (1892)

Un solitaire a des manies, il n'a pas de passions.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur la société (1892)

Il n'y a pas de faillites en littérature, il n'y a que des banqueroutes.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur les belles lettres (1892)

L'amour est la plus noble des passions : mais les passions sont les moins nobles des facultés de l'âme.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur l'amour (1892)

Sauvons les apparences : elles nous sauvent à leur tour.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur l'hypocrisie (1892)

Il faut savoir se décider, fût-ce pour le mal.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur le caractère (1892)

Savoir porter la laideur est un grand art chez une femme ; c'est plus qu'un art, c'est une vertu.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur les femmes (1892)

La laideur n'est pas un vice : c'est une tare.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur les femmes (1892)

Les sentiers les moins fréquentés sont toujours les plus pénibles mais pas toujours les plus glorieux.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur le succès (1892)

Le doute n'est point un état pénible ; c'est le chemin qui y mène qui est douloureux.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur le doute (1892)

La moquerie découvre le ridicule des individus et ne voit pas le ridicule de l'espèce.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur l'esprit (1892)

Le vrai bonheur consiste à s'ignorer soi-même.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur le doute (1892)

Les plus sensibles désillusions sont celles de l'amour-propre ; les plus cruelles, celles de la conscience.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur la conscience (1892)

La femme doit obéissance et fidélité à son mari.
Louis Dumur ; Les fourriers de Lénine, Roman (1932)

Le mari doit protection et fidélité à sa femme.
Louis Dumur ; Les fourriers de Lénine, Roman (1932)

Qui s'émeut de tout ignore les émotions.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur la sensibilité (1892)