Louis Dumur (3)

Les citations de Louis Dumur :

Il est prudent d'avoir des opinions ; il est sage de n'en pas avoir.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur l'opinion (1892)

Je t'aime, par tous les saints du paradis, par tous les diables de l'enfer !
Louis Dumur ; Le sceptre de la Russie (1929)

Si je t'aime, diable ? Mais je t'adore !
Louis Dumur ; Le sceptre de la Russie (1929)

L'amour est une joie lumineuse et céleste qui doit remplir l'âme, et par l'âme le corps.
Louis Dumur ; Le sceptre de la Russie (1929)

Le goût est moins une supériorité de l'esprit qu'une délicatesse de l'âme.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur les belles lettres (1892)

L'imbécillité contemporaine détourne du présent les esprits délicats.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur la sottise (1892)

Une excessive sensibilité témoigne plus de nerfs malades que de délicatesse de cœur.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur la sensibilité (1892)

Rarement on aime ceux qu'on a intérêt à aimer.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur l'intérêt (1892)

L'enthousiasme est plus facile que l'admiration, car dans l'enthousiasme on met son coeur et dans l'admiration son esprit. Le premier est plus accessible.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur l'esprit (1892)

Une idée exprimée simplement s'expose toute nue à l'admiration ou aux outrages.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur les belles lettres (1892)

Le mystère attire l'homme comme la lumière les chauves-souris.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur le doute (1892)

L'homme est un mystère pour la femme, la femme une énigme pour l'homme.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur l'amour (1892)

Pactiser avec la sottise est le meilleur moyen de s'assurer le succès et de s'interdire la gloire.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur le succès (1892)

Le mariage est un moyen terme entre l'amour et la chasteté.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur le mariage (1892)

Pour être très fort en amour deux conditions sont nécessaires : espérer tout et n'ignorer rien.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur l'amour (1892)

La poésie et la physiologie sont les deux pôles de l'amour.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur l'amour (1892)

En amour, comme dans beaucoup de maladies, une rechute est toujours grave.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur l'amour (1892)

La vie n'est ni un mal, ni un bien : c'est une nécessité heureuse ou malheureuse.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur la vie (1892)

Dans la lutte pour la vie, il y a certes plus l'amour de la lutte que l'amour de la vie.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur la vie (1892)

Il est préférable de vivre la vie que de vouloir la comprendre.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur la vie (1892)

La vie est une attente perpétuelle de ce qui peut être.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur la vie (1892)

Il n'y a qu'une excuse à l'ingratitude, mais elle est bonne : C'est l'humiliation que l'on éprouve d'avoir été obligé.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur l'amour-propre (1892)

L'intégrité n'est la suprême habileté que quand on a l'habitude de la faire valoir.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur la conscience (1892)

Ce qui nous surprend le plus chez un homme, c'est de le découvrir bienveillant.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur le caractère (1892)

Le sourire peut parfois être le signe d'une joie bienveillante, le rire jamais.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur le pessimisme (1892)