Louis-Philippe Robidoux

Notre citation favorite :

La citation favorite

Louis-Philippe Robidoux a dit :
On se trompe bien plus vite qu'on ne se détrompe.

Les 33 citations de Louis-Philippe Robidoux :

Savoir tirer du bonheur de ses malheurs est l'extrême limite de la résignation.
Louis-Philippe Robidoux ; Feuilles Volantes (1949)

Il est des gens logiques dans leur inconséquence ; on n'en rencontre pas de justes dans leur mauvaise foi.
Louis-Philippe Robidoux ; Feuilles Volantes (1949)

Qui a raison et sait se montrer affirmatif, sans ostentation pédantesque, est redoutable.
Louis-Philippe Robidoux ; Feuilles Volantes (1949)

Quand la pensée flâne en chemin, il faut l'attendre patiemment et tuer le temps avec elle.
Louis-Philippe Robidoux ; Lueurs (1951)

La grande critique vit d'admiration, la petite, de chicane.
Louis-Philippe Robidoux ; Lueurs (1951)

L'accord avec soi-même n'est pas toujours dans le ton.
Louis-Philippe Robidoux ; Feuilles Volantes (1949)

Le découragement vient toujours une minute trop vite.
Louis-Philippe Robidoux ; Feuilles Volantes (1949)

Prendre congé de quelqu'un, c'est parfois faire deux heureux.
Louis-Philippe Robidoux ; Feuilles Volantes (1949)

Tout commence et finit par le cœur.
Louis-Philippe Robidoux ; Feuilles Volantes (1949)

La louange exagérée pour les uns est un stimulant, pour d'autres, un somnifère.
Louis-Philippe Robidoux ; Lueurs (1951)

Le plus facile est très souvent le plus commun.
Louis-Philippe Robidoux ; Lueurs (1951)

Il faut vouloir beaucoup pour avoir un peu.
Louis-Philippe Robidoux ; Feuilles Volantes (1949)

Plus l'on s'emporte et plus on ignore où l'on va.
Louis-Philippe Robidoux ; Feuilles Volantes (1949)

L'oreille la plus dure capte la moindre louange.
Louis-Philippe Robidoux ; Feuilles Volantes (1949)

Avant de faire la roue, aie la force de résistance du moyeu.
Louis-Philippe Robidoux ; Feuilles Volantes (1949)

Les gens qui ont toujours raison prouvent qu'ils ne sont pas raisonnables !
Louis-Philippe Robidoux ; Feuilles Volantes (1949)

Le bonheur, pour l'envieux, c'est d'être certain que ceux qu'il déteste n'en ont pas.
Louis-Philippe Robidoux ; Feuilles Volantes (1949)

Les gens qui ne s'embêtent jamais mettent de préférence tous leurs soins à embêter les autres.
Louis-Philippe Robidoux ; Feuilles Volantes (1949)

La beauté, ou la laideur, est dans l'œil qui regarde.
Louis-Philippe Robidoux ; Feuilles Volantes (1949)

Les affaires de cœur gagnent à n'être pas réglées par un coup de tête.
Louis-Philippe Robidoux ; Feuilles Volantes (1949)

Quand on veut aller trop vite, les obstacles se multiplient.
Louis-Philippe Robidoux ; Feuilles Volantes (1949)

Le cœur est trop rarement de moitié avec l'esprit.
Louis-Philippe Robidoux ; Feuilles Volantes (1949)

Que celui qui est honnête dans la discussion parle, il servira la vérité.
Louis-Philippe Robidoux ; Feuilles Volantes (1949)

L'envie explique la haine.
Louis-Philippe Robidoux ; Feuilles Volantes (1949)

Il y aurait un dictionnaire à faire avec les gros mots suggérés par le manque d'idées.
Louis-Philippe Robidoux ; Feuilles Volantes (1949)

L'idéal est de se mêler de ses affaires, sans trop se mêler dedans.
Louis-Philippe Robidoux ; Feuilles Volantes (1949)

Le superbe prix d'assiduité que celui de la présence d'esprit.
Louis-Philippe Robidoux ; Feuilles Volantes (1949)

On se trompe bien plus vite qu'on ne se détrompe.
Louis-Philippe Robidoux ; Feuilles Volantes (1949)

L'âme, comme la mer, a ses remous.
Louis-Philippe Robidoux ; Feuilles Volantes (1949)

On est porté à chérir comme la vérité l'erreur qui s'avère profitable.
Louis-Philippe Robidoux ; Feuilles Volantes (1949)

Entre la justesse de la pensée et la sincérité de l'expression écrite ou parlée, il est bien que la réflexion intervienne et remplisse l'intervalle.
Louis-Philippe Robidoux ; Feuilles Volantes (1949)

L'idée fixe, c'est un peu comme le sens unique de l'intelligence.
Louis-Philippe Robidoux ; Feuilles Volantes (1949)

L'amitié se fie, l'amour s'inquiète.
Louis-Philippe Robidoux ; Feuilles Volantes (1949)