Marcel Pagnol (2)

Les citations de Marcel Pagnol :

Tous nos rêves n'étaient que des rêves, et notre bel hier s'est enfui pour jamais.
Marcel Pagnol ; Jazz, le 6 décembre 1926.

Les observations d'un ancien cocu et d'un cocu de l'active n'ont sur moi aucune influence !
Marcel Pagnol ; Fanny (1931)

Il n'est pas prudent de dire jamais.
Marcel Pagnol ; Œuvres complètes (1971)

Pour être jaloux, il faut être amoureux !
Marcel Pagnol ; Marius (1929)

On a tort de dire des mensonges ; mais dans la vie, des fois, il faut être plus fin que les gens !
Marcel Pagnol ; Angèle (1934)

Oui, l'habit ça flatte toujours ; et ce n'est pas moi qui suis élégant, c'est mon costume.
Marcel Pagnol ; Fanny (1931)

Quand on apporte une mauvaise nouvelle, personne ne pense à vous offrir à boire.
Marcel Pagnol ; César (1946)

On trouve des raisons parce qu'on a toujours besoin de raisons : ça tranquillise.
Marcel Pagnol ; Le Schpountz (1938)

C'est bien la peine d'avoir un estomac comme deux monuments, et de ne pas pouvoir faire un enfant.
Marcel Pagnol ; Fanny (1931)

Quand on a peur de quelqu'un, on croit facilement le mal qu'on dit de lui.
Marcel Pagnol ; César (1946)

Si les péchés faisaient souffrir quand on les fait, nous serions tous des saints !
Marcel Pagnol ; César (1946)

Le mépris des proverbes, c'est le commencement de la fortune.
Marcel Pagnol ; Topaze (1928)

Le plus affreux de la médiocrité, c'est qu'on finit par l'accepter.
Marcel Pagnol ; Les marchands de gloire, le 15 avril 1925.

Comme tu as la tronche un peu faible, ça te frappe sur le cigare, et après, tu inventes des romans !
Marcel Pagnol ; César (1946)

Comme on est faible, quand on est dans son tort !
Marcel Pagnol ; Le château de ma mère (1957)

J'aime mieux être barbeau que d'être président de la République.
Marcel Pagnol ; Angèle (1934)

Bon à rien, ce serait encore trop dire : Tu n'es pas bon à rien, tu es mauvais à tout.
Marcel Pagnol ; Le Schpountz (1938)

Ressusciter aujourd'hui, c'est non seulement commettre un parricide, mais un suicide.
Marcel Pagnol ; Les marchands de gloire, le 15 avril 1925.

Je ne vois pas bien un vivant porter des décorations posthumes !
Marcel Pagnol ; Les marchands de gloire, le 15 avril 1925.

Il est inutile de monter encore si c'est pour tomber de plus haut !
Marcel Pagnol ; Les marchands de gloire, le 15 avril 1925.

Toutes les joies que la vie nous offre sont en notre chair.
Marcel Pagnol ; Jazz, le 6 décembre 1926.

Pour réussir dans la vie, il faut être honnête.
Marcel Pagnol ; Topaze (1928)

C'est ça ! Insulte la clientèle au lieu de te perfectionner dans ton métier !
Marcel Pagnol ; Marius, le 9 mars 1929.

Quand on ne sait plus quoi dire, on cherche à détourner la conversation.
Marcel Pagnol ; Marius, le 9 mars 1929.

Qui ne pense qu'à nourrir sa chair ne prépare qu'un plus gros cadavre.
Marcel Pagnol ; Judas, le 6 octobre 1955.