Marcel Proust (3)

Les citations de Marcel Proust :

Dans l'attente on souffre tant de l'absence de ce qu'on désire qu'on ne peut supporter une autre présence.
Marcel Proust ; À la recherche du temps perdu (1918)

On ne peut regretter que ce qu'on se rappelle.
Marcel Proust ; Albertine disparue (posthume, 1927)

La lecture est une amitié ; mais du moins c'est une amitié sincère.
Marcel Proust ; Pastiches et mélanges (1919)

Les femmes appellent gentillesse se souvenir de leur beauté.
Marcel Proust ; Le temps retrouvé (posthume, 1927)

Quand nous parlons de la gentillesse d'une femme nous ne faisons peut-être que projeter hors de nous le plaisir que nous éprouvons à la voir.
Marcel Proust ; La prisonnière (posthume, 1925)

La permanence et la durée ne sont promises à rien, pas même à la douleur.
Marcel Proust ; À l'ombre des jeunes filles en fleurs (1919)

L'adolescence est le seul temps où l'on ait appris quelque chose.
Marcel Proust ; À l'ombre des jeunes filles en fleurs (1919)

L'amour le plus exclusif pour une personne est toujours l'amour d'autre chose.
Marcel Proust ; À l'ombre des jeunes filles en fleurs (1919)

Le bonheur est salutaire pour les corps, mais c'est le chagrin qui développe les forces de l'esprit.
Marcel Proust ; Le temps retrouvé (posthume, 1927)

Si nous n'avions pas de rivaux, le plaisir ne se transformerait pas en amour.
Marcel Proust ; Le temps retrouvé (posthume, 1927)

À l'être que nous avons le plus aimé, nous ne sommes pas si fidèles qu'à nous-mêmes.
Marcel Proust ; Le temps retrouvé (posthume, 1927)

Une œuvre où il y a des théories est comme un objet sur lequel on laisse la marque du prix.
Marcel Proust ; Le temps retrouvé (posthume, 1927)

On a tort de parler en amour de mauvais choix, puisque dès qu'il y a choix, il ne peut être que mauvais.
Marcel Proust ; Albertine disparue (posthume, 1927)

Il est vraiment rare qu'on se quitte bien, car si on était bien, on ne se quitterait pas.
Marcel Proust ; Albertine disparue (posthume, 1927)

Les homosexuels seraient les meilleurs maris du monde, s'ils ne jouaient pas la comédie d'aimer les femmes.
Marcel Proust ; Albertine disparue (posthume, 1927)

Mort à jamais ? Qui peut le dire ?
Marcel Proust ; La prisonnière (posthume, 1925)

Pour posséder, il faut avoir désiré.
Marcel Proust ; La prisonnière (posthume, 1925)

Autrui nous est indifférent, et l'indifférence n'invite pas à la méchanceté.
Marcel Proust ; La prisonnière (posthume, 1925)

Il vaut mieux rêver sa vie que la vivre, encore que la vivre, ce soit encore la rêver.
Marcel Proust ; Les plaisirs et les jours (1896)

On n'est jamais aussi malheureux qu'on croit.
Marcel Proust ; Du côté de chez Swann (1913)

Les paradoxes d'aujourd'hui sont les préjugés de demain.
Marcel Proust ; Les plaisirs et les jours (1896)

Le désir fleurit, la possession flétrit toutes choses.
Marcel Proust ; Les plaisirs et les jours (1896)

Chaque baiser appelle un autre baiser.
Marcel Proust ; Un amour de Swann (1913)

Ah ! dans ces premiers temps où l'on aime, les baisers naissent si naturellement !
Marcel Proust ; Un amour de Swann (1913)

Rien n'est plus limité que le plaisir et le vice.
Marcel Proust ; Le temps retrouvé (posthume, 1927)