Marie du Deffand (3)

Les citations de Marie du Deffand :

La vanité ruine plus de femmes que l'amour.
Marie du Deffand ; Lettre à Horace Walpole, le 15 janvier 1770.

Sans le sentiment l'esprit n'est rien qu'une vapeur.
Marie du Deffand ; Lettre à Horace Walpole, le 23 octobre 1769.

Qui veut toujours juger des autres par soi-même a tort.
Marie du Deffand ; Lettre à Horace Walpole, le 3 août 1769.

Quand on veut parler sans avoir rien à dire, on persuade peu.
Marie du Deffand ; Lettre à Horace Walpole, le 11 juin 1769.

Le plus grand des plaisirs est celui de la conversation.
Marie du Deffand ; Lettre à Horace Walpole, le 24 mai 1769.

L'amitié est une chimère.
Marie du Deffand ; Lettre à Horace Walpole, le 1er avril 1769.

Qui trop raconte ses plaisirs fait naître la haine.
Marie du Deffand ; Lettre à Horace Walpole, le 1er avril 1769.

Si mon amant me quittait, j'en prendrais un autre !
Marie du Deffand ; Lettre à Horace Walpole, le 1er avril 1769.

Le langage le plus parfait est celui qui exprime le plus de choses avec le moins de signes.
Marie du Deffand ; Maximes et pensées (1780)

Nous sommes tels que la nature nous a faits ; on peut, peut-être (et c'est un peut-être), régler sa conduite, mais non pas changer ses sentiments ni son caractère.
Marie du Deffand ; Lettre à Horace Walpole, le 5 juillet 1767.

Il n'y a de différence que de la vérité au compliment.
Marie du Deffand ; Lettre à Horace Walpole, le 5 juillet 1767.

Oh ! les justes doivent être bien plus heureux que les pécheurs pénitents.
Marie du Deffand ; Lettre à Horace Walpole, le 31 mai 1767.

On a bien de la peine à avoir du plaisir.
Marie du Deffand ; Lettre à Horace Walpole, le 11 septembre 1768.

Monsieur Voltaire, amant déclaré de la vérité, dites-moi de bonne foi, l'avez-vous trouvée ?
Marie du Deffand ; Lettre à Voltaire, le 28 décembre 1765.

Qu'est-ce que la foi ? C'est de croire fermement ce que l'on ne comprend pas.
Marie du Deffand ; Lettre à Voltaire, le 28 décembre 1765.

Il n'y a qu'un malheur, celui d'être né.
Marie du Deffand ; Lettre à Voltaire, le 28 décembre 1765.

Le vrai mérite rend tout égal.
Marie du Deffand ; Lettre à Mlle de Lespinasse, le 13 février 1754.

En amour, il n'y a que le premier pas qui coûte.
Marie du Deffand ; Lettre à d'Alembert, le 7 juillet 1763.

La modestie est au succès ce que la pudeur est à la beauté.
Marie du Deffand ; Maximes et pensées (1780)

C'est mourir tous les jours que de vivre sans aimer.
Marie du Deffand ; Lettre à Horace Walpole, le 8 mars 1767.

Les sots parlent beaucoup du passé, les sages du présent, et les fous de l'avenir.
Marie du Deffand ; Lettre à Horace Walpole.

Il n'y a de bien et de mal que par la comparaison.
Marie du Deffand ; Lettre à Horace Walpole, le 24 janvier 1770.

Les imbéciles et les sots sont les plus exacts, parce qu'ils ont tous la tête vide ; les sots suivent le plan, la marche qu'on leur indique, et par manque de réflexion et d'initiative, ils ne s'en écartent jamais.
Marie du Deffand ; Maximes et pensées (1780)

Les imaginations vivent aiment mieux de loin que de près.
Marie du Deffand ; Maximes et pensées (1780)

Nos années, nos ennemis, sont toujours en plus grand nombre que nous croyons.
Marie du Deffand ; Maximes et pensées (1780)