Marie-Jeanne Riccoboni (3)

Les citations de Marie-Jeanne Riccoboni :

Quand un véritable ami vous a trahi, même après s'être excusé, il est difficile d'oublier.
Marie-Jeanne Riccoboni ; Lettres de Milady Juliette Catesby (1759)

Le vaniteux est bas quand il désire, fier dès qu'il espère, et ingrat lorsqu'il obtient.
Marie-Jeanne Riccoboni ; Lettres de Milady Juliette Catesby (1759)

Un beau parleur m'étourdit plus qu'il ne m'amuse.
Marie-Jeanne Riccoboni ; Lettres de Milady Juliette Catesby (1759)

Le repentir efface toutes les fautes, où du moins, presque que toutes les fautes.
Marie-Jeanne Riccoboni ; Lettres de Milady Juliette Catesby (1759)

La confiance ne reçoit pas deux atteintes, elle peut pardonner une fois, mais non pas deux.
Marie-Jeanne Riccoboni ; Lettres de Milady Juliette Catesby (1759)

Le temps, ni l'éloignement, ne pourront jamais détruire notre amitié.
Marie-Jeanne Riccoboni ; Lettres de Milady Juliette Catesby (1759)

Le mal qu'on se fait soi-même est moins douloureux que celui qu'un autre nous cause.
Marie-Jeanne Riccoboni ; Lettres de Milady Juliette Catesby (1759)

L'absence est un remède contre l'amour ; remède violent que le malade prend toujours avec dégoût.
Marie-Jeanne Riccoboni ; Lettres de Milady Juliette Catesby (1759)

La patience est la plus utile de toutes les vertus.
Marie-Jeanne Riccoboni ; The foundling, ou L'enfant trouvé (1755)

La vertu est une belle chose, mais quand il s'agit de mariage, on l'achète bien souvent trop cher.
Marie-Jeanne Riccoboni ; The foundling, ou L'enfant trouvé (1755)

Le temps est un grand indiscret, il découvre tout.
Marie-Jeanne Riccoboni ; The foundling, ou L'enfant trouvé (1755)

Confier son secret à qui ne sait retenir sa langue, c'est confier une poule à un renard.
Marie-Jeanne Riccoboni ; Pensées et maximes (1792)

Je connais trop bien les hommes pour les craindre, tourmentez-les, traitez-les mal, vous en ferez les plus douces créatures du monde : comme tous les autres animaux de proie, vous finirez par les apprivoiser.
Marie-Jeanne Riccoboni ; The foundling, ou L'enfant trouvé (1755)

La crainte rend une femme forte, trop de confiance accordée la perd.
Marie-Jeanne Riccoboni ; The foundling, ou L'enfant trouvé (1755)

La flatterie est un hommage que tout amant doit à sa maîtresse, c'est une preuve de son admiration.
Marie-Jeanne Riccoboni ; The foundling, ou L'enfant trouvé (1755)

La politique n'est que l'art du mensonge, l'art de se déguiser.
Marie-Jeanne Riccoboni ; Pensées et maximes (1792)

L'honnêteté des manières sans l'honnêteté des mœurs, n'est que l'hypocrisie.
Marie-Jeanne Riccoboni ; Pensées et maximes (1792)

L'âme a besoin d'être agitée par une douleur aiguë, ou par un plaisir vif.
Marie-Jeanne Riccoboni ; Pensées et maximes (1792)

Les gens sans énergie laissent aller les choses comme elles vont, espérant toujours que tout ira bien.
Marie-Jeanne Riccoboni ; Pensées et maximes (1792)

Une belle s'attend à des adorations, elle les reçoit comme un tribut offert à ses charmes.
Marie-Jeanne Riccoboni ; The foundling, ou L'enfant trouvé (1755)

Une femme qui jette son dévolu sur vous, fera tout pour y réussir.
Marie-Jeanne Riccoboni ; The foundling, ou L'enfant trouvé (1755)

Des femmes, celle qui te convient le moins, est celle dont le caractère s'éloigne le plus du tien.
Marie-Jeanne Riccoboni ; Pensées et maximes (1792)

Une femme sotte, dit oui quand il faut dire non, dit non lorsqu'il faut dire oui.
Marie-Jeanne Riccoboni ; The foundling, ou L'enfant trouvé (1755)

La seule rose sans épine en ce monde, c'est l'amitié sincère.
Marie-Jeanne Riccoboni ; Pensées et maximes (1792)

On ne triomphe de la calomnie qu'en l'ignorant.
Marie-Jeanne Riccoboni ; Pensées et maximes (1792)