Marie-Joseph Chénier (3)

Les citations de Marie-Joseph Chénier :

L'audace succède à la timidité ; le désir de connaître à la crédulité.
Marie-Joseph Chénier ; Charles IX, II, 3 (1789)

Les bienfaits découverts ne font jamais rougir.
Marie-Joseph Chénier ; Nathan le sage, I, 1 (posthume, 1824)

Que la loi règne seule, et non pas la vengeance.
Marie-Joseph Chénier ; Henri VIII, III, 4 (1791)

Un bien qu'on n'attend plus facilement s'oublie.
Marie-Joseph Chénier ; Fénelon, V, 4 (1793)

L'amour parle au cœur, le temps parle à l'âme.
Marie-Joseph Chénier ; Les souvenirs (1800)

Songez qu'au bonheur même il faut s'accoutumer.
Marie-Joseph Chénier ; Fénelon, V, 2 (1793)

À la vanité l'âme n'est point soumise.
Marie-Joseph Chénier ; Fénelon, III, 2 (1793)

La vie est d'un jour, la mort est éternelle.
Marie-Joseph Chénier ; Brutus et Cassius, I, 3 (1790)

Un esprit sage et un cœur pur surmontent tout sans violence.
Marie-Joseph Chénier ; Vers à Madame Pallière (1801)

Le soupçon ne convient qu'à des âmes timides.
Marie-Joseph Chénier ; Charles IX, IV, 3 (1789)

L'aspect du péril agrandit le courage.
Marie-Joseph Chénier ; Caius Gracchus, III, 5 (1792)

Des riches en tous lieux le pauvre est dépendant.
Marie-Joseph Chénier ; Caius Gracchus, III, 2 (1792)

La paix entre ennemis est de courte durée.
Marie-Joseph Chénier ; Caius Gracchus, III, 1 (1792)

Pour des cœurs vertueux régner n'a point de charmes.
Marie-Joseph Chénier ; Brutus et Cassius ou les derniers Romains (1790)

Pour qui n'est point crédule il n'est point de merveilles.
Marie-Joseph Chénier ; Brutus et Cassius ou les derniers Romains (1790)

L'innocence est toujours calme sans violence.
Marie-Joseph Chénier ; Henri VIII, III, 4 (1791)

Quand on aime, il n'est rien d'impossible.
Marie-Joseph Chénier ; Azémire, IV, 7 (1786)

Pour un homme inspiré secourir les humains est un devoir sacré.
Marie-Joseph Chénier ; Œdipe roi, II, 2 (1811)

Quand vous avez oublié la justice, ne vous étonnez pas que le ciel vous punisse.
Marie-Joseph Chénier ; Œdipe roi, I, 2 (1811)

Le salut de tous m'est plus cher que le mien.
Marie-Joseph Chénier ; Œdipe roi, I, 2 (1811)

Près du bonheur extrême est l'extrême infortune.
Marie-Joseph Chénier ; Œdipe roi, V, 4 (1811)

Un peuple qui sait honorer ce qui est grand ne manque jamais de grandes actions.
Marie-Joseph Chénier ; Discours sur l'instruction publique (1793)

Épargnez à vos enfants des travaux dont le succès est incertain.
Marie-Joseph Chénier ; Discours sur l'instruction publique (1793)

Il est nécessaire de créer et non de compiler, d'inventer et non de se souvenir.
Marie-Joseph Chénier ; Discours sur l'instruction publique (1793)

On enseigne les métiers, les sciences, les arts ; mais les mœurs et la vertu s'inspirent.
Marie-Joseph Chénier ; Discours sur l'instruction publique (1793)