Ménandre (2)

Les citations de Ménandre :

Ta main ne peut retenir la pierre qu'elle vient de lancer, ni ta bouche le mot qu'elle a proféré.
Ménandre ; Pensées morales - IVe s. av. J.-C.

Le plus malheureux des hommes, est celui qui n'aime personne.
Ménandre ; Fragments - IVe s. av. J.-C.

Réconciliation d'ennemis, amitié de loups.
Ménandre ; Pensées morales - IVe s. av. J.-C.

Si ton ami te confie un secret, ton premier devoir est de garder le silence.
Ménandre ; Fragments - IVe s. av. J.-C.

Le temps est le plus grand médecin de tous les maux.
Ménandre ; Pensées morales - IVe s. av. J.-C.

Rien de plus heureux pour un père que de voir, chez ses enfants, la sagesse couronnée par le succès.
Ménandre ; Pensées morales - IVe s. av. J.-C.

Ne dis jamais à ton ami ta plus secrète pensée, et tu n'auras pas à le craindre s'il devient ton ennemi.
Ménandre ; Pensées morales - IVe s. av. J.-C.

Un fils qui ne travaille pas pour nourrir sa vieille mère, est un rameau stérile jusque dans la racine.
Ménandre ; Pensées morales - IVe s. av. J.-C.

Avant de critiquer autrui, songe à tes propres défauts.
Ménandre ; Fragments - IVe s. av. J.-C.

Méfie-toi des jolies femmes, la beauté cache bien des vices.
Ménandre ; Fragments - IVe s. av. J.-C.

Un fils qui injurie son père, blasphème les dieux.
Ménandre ; Fragments - IVe s. av. J.-C.

Si tu ne veux point être trahi, ne dis jamais ton secret, pas même à ton meilleur ami.
Ménandre ; Pensées morales - IVe s. av. J.-C.

Les profits injustes sont les arrhes du malheur.
Ménandre ; Pensées morales - IVe s. av. J.-C.

Qui attend pour te flatter que tu prospères, est l'ami de la circonstance, et non de la personne.
Ménandre ; Pensées morales - IVe s. av. J.-C.

Le feu éprouve l'or ; le temps éprouve l'amitié.
Ménandre ; Pensées morales - IVe s. av. J.-C.

La vieillesse est l'ennemie de l'espèce humaine ! Elle flétrit tout ce qu'elle touche, elle transforme la beauté en laideur, la vigueur en impuissance, et l'agilité en inertie. Vieillesse, écoute-moi : je te hais.
Ménandre ; Fragments - IVe s. av. J.-C.

La vérité perd tout crédit dans la bouche d'un menteur.
Ménandre ; Pensées morales - IVe s. av. J.-C.

Qui n'a pas un ami pour le consoler est le plus malheureux des hommes.
Ménandre ; Fragments - IVe s. av. J.-C.

Il est impossible à l'imprudence d'échapper à l'infortune.
Ménandre ; De la Canéphore - IVe s. av. J.-C.

Qui a le plus de prudence, voilà le meilleur devin et le meilleur conseiller.
Ménandre ; De l'Inspirée - IVe s. av. J.-C.

Les mauvaises fréquentations corrompent les bonnes mœurs.
Ménandre ; De Thaïs - IVe s. av. J.-C.

Se voir exposé aux mépris, c'est ce que ne peut endurer un homme libre.
Ménandre ; Du différent remis au jugement d'arbitres - IVe s. av. J.-C.

Tout homme doit se résigner à souffrir un jour.
Ménandre ; Du différent remis au jugement d'arbitres - IVe s. av. J.-C.

Rien n'est plus bavard, ni de plus indiscret, que l'insomnie.
Ménandre ; De la veuve - IVe s. av. J.-C.

Tout ce qui me reste encore de jours à vivre est semé d'amertume.
Ménandre ; De la veuve - IVe s. av. J.-C.