Michel Thomas, dit Michel Houellebecq

Quelques mots sur l'auteur :

Photo de Michel Houellebecq

Écrivain, romancier, poète et essayiste français né le 26 février 1956 à Saint-Pierre à La Réunion, Michel Houellebecq, né Michel Thomas, a obtenu de nombreuses distinctions, dont le prix du meilleur livre de l'année 1998, le prix Goncourt (2010), le prix de la BnF 2015 pour l'ensemble de son œuvre.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 46 citations de Michel Houellebecq :

J'ai bien des fois quand j'étais enfant (chaque fois en réalité que je me suis retrouvé au milieu d'un groupe de jeunes mâles) assisté à ce hideux processus de désignation d'une victime que le groupe va ensuite pouvoir humilier et insulter à volonté – et je n'ai jamais eu aucun doute sur le fait qu'en l'absence d'une autorité supérieure, celle plus précisément des profs ou des flics, les choses seraient allées beaucoup plus loin, jusqu'à la torture et au meurtre.
Michel Houellebecq ; Ennemis publics (2008)

Les mouvements d'un unijambiste ont quelque chose de capricieux et d'imprévisible ; il est un peu au marcheur normal ce que le ballon de rugby est au ballon de football.
Michel Houellebecq ; Ennemis publics (2008)

Marcher sur ses deux jambes, si l'on veut aller vite et loin, c'est préférable.
Michel Houellebecq ; Ennemis publics (2008)

Il suffit d'avoir prévu de s'amuser dans une fête pour être certain de s'emmerder.
Michel Houellebecq ; Interventions 2 (2009)

On continue de tutoyer ses anciennes copines, mais on remplace le baiser par la bise.
Michel Houellebecq ; Soumission (2015)

J'aime mon fils, s'il avait un accident, s'il lui arrivait malheur, je ne pourrais pas le supporter.
Michel Houellebecq ; Les particules élémentaires (1998)

Il y a en moi une forme de sincérité perverse : je recherche avec obstination, avec acharnement, ce qu'il peut y avoir en moi de pire afin de le déposer, tout frétillant, aux pieds du public – exactement comme un terrier dépose un lapin ou une pantoufle aux pieds de son maître.
Michel Houellebecq ; Ennemis publics (2008)

À force de provoquer le provocateur ne pense plus, n'est plus.
Michel Houellebecq ; Ennemis publics (2008)

Mon désir de déplaire dissimule un insensé désir de plaire.
Michel Houellebecq ; Ennemis publics (2008)

Il existe des amours parfaits, accomplis, réciproques et durables. Durables dans leur réciprocité. C'est là un état suprêmement enviable, chacun le sent ; pourtant, paradoxalement, ils ne suscitent aucune jalousie. Ils ne provoquent aucun sentiment d'exclusion, non plus. Simplement, ils sont. Et, du même coup, tout le reste peut être.
Michel Houellebecq ; Configuration du dernier rivage (2013)

La sentimentalité améliore l'homme, même quand elle est malheureuse. Mais, dans ce dernier cas, elle l'améliore en le tuant.
Michel Houellebecq ; Configuration du dernier rivage (2013)

Ceux qui ont peur de mourir ont également peur de vivre.
Michel Houellebecq ; Configuration du dernier rivage (2013)

On passe beaucoup trop de temps à s'évaluer, à évaluer les autres. Il faut quand même oublier sa propre valeur pour faire l'amour. À partir du moment où le fait d'être séduisant est un but en soi, la sexualité devient impossible. Le déclin du sentimentalisme provoque aussi le déclin de la sexualité.
Michel Houellebecq ; Interventions 2 (2009)

L'alcool à doses modérées produit un effet sociabilisant et euphorisant qui reste sans réelle concurrence.
Michel Houellebecq ; Interventions 2 (2009)

L'homme n'a pas été construit au départ pour vivre quatre-vingts ou cent ans ; tout au plus trente-cinq ou quarante, comme dans les temps préhistoriques. Alors, il y a des organes qui tiennent le coup – remarquablement, même – et d'autres qui se cassent la gueule lentement – lentement ou vite.
Michel Houellebecq ; La carte et le territoire (2010)

L'amour chez l'homme n'est rien d'autre que la reconnaissance pour le plaisir donné.
Michel Houellebecq ; Soumission (2015)

Quand on vieillit on a besoin de penser à des choses rassurantes, et douces. De s'imaginer que quelque chose de beau nous attend dans le ciel. Enfin on s'entraîne à la mort, un petit peu. Quand on n'est pas trop con, ni trop riche.
Michel Houellebecq ; La possibilité d'une île (2005)

Quand l'amour physique disparaît, tout disparaît ; un agacement morne, sans profondeur, vient remplir la succession des jours. Et, sur l'amour physique, je ne me faisais guère d'illusions. Jeunesse, beauté, force : les critères de l'amour physique sont exactement les mêmes que ceux du nazisme. En résumé, j'étais dans un beau merdier.
Michel Houellebecq ; La possibilité d'une île (2005)

Finalement, le plus vulgaire en toi, c'est encore ton rire. C'est le dernier trait qui manquait à l'abjection de ton personnage, pauvre conne.
Michel Houellebecq ; Le sens du combat (1996)

J'ai si peu vécu que j'ai tendance à m'imaginer que je ne vais pas mourir ; il paraît invraisemblable qu'une vie humaine se réduise à si peu de chose ; on s'imagine malgré soi que quelque chose va, tôt ou tard, advenir.
Michel Houellebecq ; Extension du domaine de la lutte (1994)

L'argent et le pouvoir sont des passions qui s'éteignent lentement.
Michel Houellebecq ; La possibilité d'une île (2005)

Vivre use.
Michel Houellebecq ; La possibilité d'une île (2005)

C'est facile d'être optimiste quand on s'est contenté d'un chien, et qu'on n'a pas voulu d'enfants !
Michel Houellebecq ; La possibilité d'une île (2005)

Que ce soit pour une masturbation, une pénétration ou une pipe, il faut, de temps en temps, poser sa main sur les couilles de l'homme, soit pour un effleurement, une caresse, soit pour une pression plus forte, tu t'en rends compte suivant que ses couilles sont plus ou moins dures.
Michel Houellebecq ; La possibilité d'une île (2005)

Depuis que les hommes sont réduits au statut d'objet sexuel, les femmes sont obsédées par leurs bites.
Michel Houellebecq ; La possibilité d'une île (2005)