Mocharrafoddin Saadi (3)

Les citations de Mocharrafoddin Saadi :

On peut arracher une flèche de la blessure, mais le ressentiment d'une injure vit toujours au fond du cœur.
Mocharrafoddin Saadi ; Le jardin des roses - XIIIe siècle.

Si vous avez une voix douce et une main caressante, vous conduirez l'éléphant avec un fil.
Mocharrafoddin Saadi ; Le jardin des roses - XIIIe siècle.

La douceur et la complaisance ferment la porte au combat.
Mocharrafoddin Saadi ; Le jardin des roses - XIIIe siècle.

Un beau visage est une clé qui ouvre toutes les portes.
Mocharrafoddin Saadi ; Le jardin des roses - XIIIe siècle.

Le sage n'est pas celui qui prêche le bien, mais celui qui le fait.
Mocharrafoddin Saadi ; Le jardin des roses - XIIIe siècle.

Un mauvais naturel jamais ne se corrige.
Mocharrafoddin Saadi ; Le jardin des roses - XIIIe siècle.

Qui a la libéralité, n'a pas besoin de la force.
Mocharrafoddin Saadi ; Le jardin des roses - XIIIe siècle.

On ne gagne rien à prêcher la sagesse à des vauriens.
Mocharrafoddin Saadi ; Le jardin des roses - XIIIe siècle.

La patience du pauvre est préférable à la magnificence du riche.
Mocharrafoddin Saadi ; Le jardin des roses - XIIIe siècle.

Le chemin de la vie est plein d'épines, tachez dans protéger vos frères.
Mocharrafoddin Saadi ; Le jardin des roses - XIIIe siècle.

Le malheur est la pierre de touche de l'amitié.
Mocharrafoddin Saadi ; Le jardin des roses - XIIIe siècle.

Un beau visage est le remède qui guérit tous les chagrins.
Mocharrafoddin Saadi ; Le jardin des roses - XIIIe siècle.

Il faut avoir éprouvé la peine pour sentir les bienfaits du plaisir.
Mocharrafoddin Saadi ; Le jardin des roses - XIIIe siècle.

Le vrai ami se fait un devoir de soulager vos peines.
Mocharrafoddin Saadi ; Le jardin des roses - XIIIe siècle.

Le savant est comme l'or en barre, qui trouve partout son prix.
Mocharrafoddin Saadi ; Le jardin des roses - XIIIe siècle.

Quand on est frappé par la nécessité, il n'est plus temps d'élever au ciel des mains suppliantes.
Mocharrafoddin Saadi ; Le jardin des roses - XIIIe siècle.

Sans la patience, il n'y a pas de sagesse.
Mocharrafoddin Saadi ; Le jardin des roses - XIIIe siècle.

Redoute qui te craint.
Mocharrafoddin Saadi ; Le jardin des roses - XIIIe siècle.