Montesquieu (3)

Les citations de Montesquieu :

Le mérite console de tout.
Montesquieu ; Pensées diverses (1717-1755)

Il faut éclairer l'histoire par les lois et les lois par l'histoire.
Montesquieu ; De l'esprit des lois (1748)

Quand on veut gouverner les hommes, il ne faut pas les chasser devant soi, il faut les suivre.
Montesquieu ; Pensées diverses (1717-1755)

L'histoire du commerce est celle de la communication des peuples.
Montesquieu ; De l'esprit des lois (1748)

Qui connaît bien le prix d'un véritable ami passe sa vie à le chercher.
Montesquieu ; Eloge à la sincérité.

Ce n'est pas les médecins qui nous manquent, c'est la médecine.
Montesquieu ; Cahiers, III, 349 - Posthume.

La gravité est le bouclier des sots.
Montesquieu ; Pensées diverses (1717-1755)

La faveur est la grande divinité des Français.
Montesquieu ; Lettres persanes (1721)

La raillerie est un discours en faveur de son esprit contre son bon naturel.
Montesquieu ; Pensées diverses (1717-1755)

L'amour de la démocratie est celui de l'égalité.
Montesquieu ; De l'esprit des lois (1748)

L'opulence est dans les mœurs et non pas dans la nature.
Montesquieu ; Pensées diverses (1717-1755)

Lorsque l'on veut changer les mœurs et les manières, il ne faut pas les changer par des lois.
Montesquieu ; De l'esprit des lois (1748)

La vertu même a besoin de limites.
Montesquieu ; De l'esprit des lois (1748)

Le ciel peut seul faire les dévots ; les princes font les hypocrites.
Montesquieu ; Pensées diverses (1717-1755)

La plupart des mépris ne valent que des mépris.
Montesquieu ; Pensées diverses (1717-1755)

Un homme n'est pas malheureux parce qu'il a de l'ambition, mais parce qu'il en est dévoré.
Montesquieu ; Pensées diverses (1717-1755)

Pour réussir dans le monde, il faut avoir l'air fou et être sage.
Montesquieu ; Pensées diverses (1717-1755)

Les vieillards qui ont étudié dans leur jeunesse n'ont besoin que de se ressouvenir, et non d'apprendre.
Montesquieu ; Pensées diverses (1717-1755)

On veut être plus heureux que les autres ; et cela est presque toujours difficile, parce que nous croyons les autres plus heureux qu'ils ne sont.
Montesquieu ; Pensées diverses (1717-1755)

Heureux l'amour lors même qu'il s'apaise, lorsque après qu'il a cherché à se faire sentir, il aime à se faire connaître.
Montesquieu ; Arsace et Isménie (1730)

On est heureux que quand on tient dans ses bras ce que l'on aime.
Montesquieu ; Arsace et Isménie (1730)

Il semble qu'il n'y ait point de milieu entre l'excellent et le détestable.
Montesquieu ; Pensées diverses (1717-1755)

Les nations libres sont des nations policées.
Montesquieu ; Pensées diverses (1717-1755)

Les hommes naissent bien dans l'égalité, mais ils n'y sauraient demeurer.
Montesquieu ; De l'esprit des lois (1748)

Le despote coupe l'arbre pour avoir le fruit.
Montesquieu ; De l'esprit des lois (1748)