Ninon de Lenclos (3)

Les citations de Ninon de Lenclos :

La nature sait au besoin réduire à néant le sophisme ; elle reprend toujours ses droits.
Ninon de Lenclos ; Confessions (1700)

Oh ! pouvoir à toute heure, à toute minute, devant tous, embrasser son enfant, sans lui laisser au front un stigmate d'opprobre ! lui dire qu'on l'aime, guider ses premiers pas dans le monde, préparer son avenir... ma chère, ne vous exposez jamais à perdre ce bonheur !
Ninon de Lenclos ; Confessions (1700)

La véritable famille n'existe que dans le mariage.
Ninon de Lenclos ; Confessions (1700)

La famille, c'est l'amour sans regrets et sans amertume.
Ninon de Lenclos ; Confessions (1700)

L'amour est une flamme qui demande toujours un aliment nouveau.
Ninon de Lenclos ; Confessions (1700)

L'amour se transmet de générations en générations, et par héritage.
Ninon de Lenclos ; Confessions (1700)

Sans l'amour tout est mort, tout est stérile.
Ninon de Lenclos ; Confessions (1700)

Les hommes ne manquent jamais qu'aux femmes qui le veulent bien.
Ninon de Lenclos ; Lettre au marquis de Sévigné (date inconnue)

L'amour est un sentiment actif, c'est un feu qui dévore tout.
Ninon de Lenclos ; Lettre au marquis de Sévigné (date inconnue)

L'amour est plutôt le dieu des sensations que des sentiments.
Ninon de Lenclos ; Lettre au marquis de Sévigné (date inconnue)

Vous êtes si aimable que vous rendriez la plus idiote des femmes la plus spirituelle.
Ninon de Lenclos ; Lettre au marquis de Sévigné (date inconnue)

Si le Diable pouvait aimer, il cesserait d'être méchant.
Ninon de Lenclos ; Lettre au marquis de Sévigné (date inconnue)

Eh ! que serait le bel âge sans l'amour ! une longue maladie.
Ninon de Lenclos ; Lettre au marquis de Sévigné (date inconnue)

Les peines de l'amour sont au moins égales à ses plaisirs.
Ninon de Lenclos ; Lettre au marquis de Sévigné (date inconnue)

Rien de si aimable qu'un homme séduisant, mais rien de plus odieux qu'un séducteur.
Ninon de Lenclos ; Confessions (1700)

La véritable sagesse, consiste à ne jamais sacrifier le jour au lendemain.
Ninon de Lenclos ; Confessions (1700)

Il n'y a rien de si varié dans la nature que les plaisirs de l'amour.
Ninon de Lenclos ; Lettre à Charles de Saint-Évremond, le 21 septembre 1684.

Plaignons les tourterelles qui ne baisent qu'au printemps !
Ninon de Lenclos ; Lettre à Charles de Saint-Évremond, le 2 mars 1682.

On a toujours raison, le destin toujours tort.
Ninon de Lenclos ; Lettre à Charles de Saint-Évremond, le 15 septembre 1685.

La médisance, passe encore, mais la calomnie tu ne dois point la souffrir.
Ninon de Lenclos ; Lettre à Charles de Saint-Évremond, le 15 septembre 1685.

Jette la plume, et garde-toi de ranimer des souvenirs éteints.
Ninon de Lenclos ; Lettre à Charles de Saint-Évremond, le 15 septembre 1685.

Toutes les idées sombres s'effacent au premier signal d'un autre plaisir.
Ninon de Lenclos ; Lettre à Charles de Saint-Évremond, le 15 septembre 1685.

L'amitié qui se rend importune par les conseils est une fausse amitié.
Ninon de Lenclos ; Lettre à Charles de Saint-Évremond, le 15 septembre 1685.

L'amitié seule, en ce monde, est un sentiment respectable.
Ninon de Lenclos ; Confessions (1700)

Ô douces émotions de l'amour, sainte fusion des âmes.
Ninon de Lenclos ; Confessions (1700)