Paul Léautaud (3)

Les citations de Paul Léautaud :

Qui n'est pas enchanté de ce qu'il écrit, et ne le trouve bien supérieur à ce qu'écrivent les autres ?
Paul Léautaud ; Propos d'un jour (1947)

Le génie est une longue patience.
Paul Léautaud ; Propos d'un jour (1947)

Il n'y a que les gens qui écrivent qui sachent lire.
Paul Léautaud ; Paul Léautaud en verve (1970)

Il en est en amour comme en toutes choses : ce qu'on a eu n'est rien, c'est ce qu'on n'a pas qui compte.
Paul Léautaud ; Propos d'un jour (1947)

Un homme se sent bien bête devant la canaillerie d'une femme.
Paul Léautaud ; Propos d'un jour (1947)

Le charme des femmes n'est pas dans leurs qualités morales ni dans leur distinction d'esprit et de goût.
Paul Léautaud ; Propos d'un jour (1947)

L'amour, sans la jalousie, n'est pas l'amour.
Paul Léautaud ; Propos d'un jour (1947)

Il n'y a pas comme les femmes laides pour trouver les autres femmes affreuses.
Paul Léautaud ; Propos d'un jour (1947)

Une femme ! Et il y en a des milliers d'autres ! Et on ne tient qu'à une ! Une seule compte ! Bêtise !
Paul Léautaud ; Propos d'un jour (1947)

Il faut avoir diablement aimé les femmes pour les détester.
Paul Léautaud ; Propos d'un jour (1947)

Tant et tant qu'on écrive sur l'amour, et tant et tant qu'on croie savoir à ce sujet, il y a toujours à dire et à apprendre, puisque chacun pense, juge et sent sur l'amour selon les expériences qu'il en a eues.
Paul Léautaud ; Propos d'un jour (1947)

On s'adore pendant plus ou moins de temps, puis un jour, on s'étranglerait.
Paul Léautaud ; Propos d'un jour (1947)

Il est plus difficile de rendre que de ne pas recevoir.
Paul Léautaud ; Journal littéraire (1968)

On croit qu'on sait tout sur l'amour, alors qu'on ne cesse d'apprendre.
Paul Léautaud ; Propos d'un jour (1947)

C'est aux lettres qu'on reconnaît l'amour : celui qui n'aime pas, n'écrit pas.
Paul Léautaud ; Propos d'un jour (1947)

Les hommes aiment, les femmes se laissent aimer.
Paul Léautaud ; Propos d'un jour (1947)

La trahison est la « seconde nature » des femmes.
Paul Léautaud ; Propos d'un jour (1947)

L'amour amollit : L'homme qui n'aime pas a plus de virilité (morale).
Paul Léautaud ; Propos d'un jour (1947)

Les femmes ne savent pas qu'avec une plume, de l'encre et du papier, on peut les oublier.
Paul Léautaud ; Propos d'un jour (1947)

La trahison peut être le fait d'une intelligence supérieure, entièrement affranchie des idéologies civiques.
Paul Léautaud ; Passe-Temps (1928)

Alors qu'on se sait plaint, c'est presque un plaisir que de souffrir.
Paul Léautaud ; Le petit ami (1903)

Un être grossier reste toujours un être grossier, comme un imbécile reste toujours un imbécile.
Paul Léautaud ; Le théâtre de Maurice Boissard (1943)

Il faut souvent dans les affaires plaider le faux pour savoir le vrai.
Paul Léautaud ; Journal littéraire (1968)

Les catins sont les seules femmes qui valent quelque chose.
Paul Léautaud ; Passe-Temps (1928)

Bien mal acquis profite toujours à quelqu'un.
Paul Léautaud ; Passe-Temps (1928)