Paul Morand (2)

Les citations célèbres de Paul Morand :

La haine résiste au temps mieux que l'amour.
Paul Morand ; Lettre à Jacques Chardonne, le 25 avril 1960.

On ne devrait s'occuper d'amour qu'à l'âge de la retraite, quand le temps ne compte plus.
Paul Morand ; Lettre à Jacques Chardonne, le 11 février 1960.

Les femmes sont ma liaison avec le réel ; seules les femmes ont pouvoir sur la vie ; elles sont le contrepoint de la mélodie divine. Elles rebâtissent le monde à mesure que les hommes le détruisent. Les catastrophes, elles les banalisent en révolutions, les révolutions en fêtes foraines et notre goût du meurtre, elles en font de l'amour.
Paul Morand ; Les nouvelles d'une vie (1965)

Ce qu'il y a de bien dans la vieillesse, c'est qu'on a encore du plaisir avec les dames et qu'on n'en a plus besoin.
Paul Morand ; Les nouvelles d'une vie (1965)

Quand on est amoureux, on est toujours heureux.
Paul Morand ; Rien que la terre (1926)

Les puissances d'argent possèdent le moyen de pétrir à leur façon l'opinion populaire, lui cachant ce qu'elle ne doit pas savoir, lui présentant sur chaque sujet l'attitude qu'on désire lui voir adopter, l'enfermant finalement dans un réseau dont elle ne peut se défaire et dont, à la longue, elle ne sent même plus la gêne.
Paul Morand ; Réflexes et réflexions (1939)

Le temps ne respecte pas ce qui se fait sans lui.
Paul Morand ; Réflexes et réflexions (1939)

Dans la vie il faut compter avec le hasard qui se rit des statistiques.
Paul Morand ; Réflexes et réflexions (1939)

Le monde est une vallée de pleurs, mais, somme toute, bien irriguée.
Paul Morand ; Fermé la nuit, La nuit de Babylone (1923)

Les grandes espérances ne sont qu'un mirage, comme la vie, comme l'amour.
Paul Morand ; Monplaisir... en histoire (1969)

Quel plaisir de se dire impunément que l'on s'aime en présence de mille gens !
Paul Morand ; Ci-gît Sophie Dorothée de Celle (1968)

La vie est une maladie dont tout le monde meurt.
Paul Morand ; Bouddha vivant (1927)

On ne peut pas tout avoir, avoir son gâteau et le manger.
Paul Morand ; Le réveille-matin (1937)

Un bon voyageur ne doit pas se produire, s'affirmer, s'expliquer, mais se taire, écouter et comprendre.
Paul Morand ; Éloge du repos (1937)

Si la vie est un grand voyage, chaque voyage est une petite vie incluse dans la grande.
Paul Morand ; Rond-point des Champs-Elysées (1935)

Les passions, voyages du cœur.
Paul Morand ; Le voyage (1927)

C'est savoir vivre que de savoir se reposer.
Paul Morand ; Londres (1933)

Ma mère, c'est la cinquantaine épanouie dans l'égoïsme.
Paul Morand ; La folle amoureuse (1956)

II faudrait aimer, aimer éperdument, sans voir ce qu'on aime, car voir c'est comprendre et comprendre c'est mépriser.
Paul Morand ; La vie de Maupassant (1942)

Si j'étais seul au monde, je me porterais à merveille, mais il y a les autres.
Paul Morand ; L'homme pressé (1941)

La vie, c'est une maladie dont tout le monde meurt.
Paul Morand ; Chronique du XXe siècle, Bouddha vivant (1927)

Que de temps perdu à gagner du temps !
Paul Morand ; Venises, Souvenirs inédits (1971)

Vous êtes belle comme la femme d'un autre.
Paul Morand ; Tendres stocks (1921)

Femmes, longs vases entrouverts, grands enfants chauds.
Paul Morand ; Fermé la Nuit (1923)

L'amour est aussi une affection de la peau.
Paul Morand ; Fermé la Nuit, La nuit de Putney (1923)

La liste des auteurs populaires :