Paul Morand

Quelques mots sur l'auteur :

Paul Morand

Écrivain et diplomate français né le 13 mars 1888 à Paris, Paul Morand est décédé le 23 juillet 1976 dans sa ville natale. Il fut élu à l'Académie française le 24 octobre 1968, Paul Morand meurt à l'âge de 88 ans, il repose au cimetière de Trieste, auprès de son épouse, en Italie.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 50 citations de Paul Morand :

Le mal d'autrui n'est qu'un songe.
Paul Morand ; Monplaisir... en histoire (1969)

Qui aboie ne mord pas.
Paul Morand ; Journal d'un attaché d'ambassade (1916-1917)

Les serrures invitent les voleurs.
Paul Morand ; Journal inutile (1973-1976)

Les démocraties gazouillent, le pouvoir absolu avale sa langue.
Paul Morand ; Montociel, Rajah aux Grandes Indes (1947)

Le voyage, c'est l'appel du large !
Paul Morand ; Le voyage (1927)

S'en aller, c'est gagner son procès contre l'habitude.
Paul Morand ; Le voyage (1927)

Les grandes espérances ne sont qu'un mirage, comme la vie, comme l'amour.
Paul Morand ; Monplaisir... en histoire (1969)

Si la vie est un rêve, l'exil est un lourd sommeil qui ressemble à la mort.
Paul Morand ; Chroniques de l'homme maigre (1940)

La vraie génération de l'inquiétude, c'est celle qui vient, c'est la génération de la crise.
Paul Morand ; Mes débuts (1933)

Un client qui sait ce qu'il veut et qui le dit, dans le commerce, c'est rare !
Paul Morand ; À la fleur d'oranger (1945)

Mieux vaut une brebis vivante que mille lions empaillés.
Paul Morand ; Petit théâtre (1942)

Mieux vaut manger du pain noir chez l'étranger que du pain blanc chez le diable.
Paul Morand ; Montociel, Rajah aux Grandes Indes (1947)

Mieux vaut la bêtise des peuples qui s'ignorent que la haine des gens qui se connaissent.
Paul Morand ; Rien que la terre (1926)

Les prostituées sont souvent, après les religieuses, nos meilleures patriotes.
Paul Morand ; Bouddha vivant (1927)

Quel plaisir de se dire impunément que l'on s'aime en présence de mille gens !
Paul Morand ; Ci-gît Sophie Dorothée de Celle (1968)

La vie c'est la mort sans repos.
Paul Morand ; Bouddha vivant (1927)

La vie est une maladie dont tout le monde meurt.
Paul Morand ; Bouddha vivant (1927)

Tout n'est que j'aurais dû, regret du temps perdu.
Paul Morand ; Monplaisir... en histoire (1969)

Les plus riches ont remplacé le besoin par les besoins.
Paul Morand ; Éloge du repos (1937)

L'histoire, comme une idiote, mécaniquement se répète.
Paul Morand ; Fermé la nuit (1923)

Un bon voyageur ne doit pas se produire, s'affirmer, s'expliquer, mais se taire, écouter et comprendre.
Paul Morand ; Éloge du repos (1937)

Le voyage est chose malaisée ; l'amour est chose surhumaine : Essayer de combiner les deux, c'est jouer la difficulté.
Paul Morand ; Le voyage (1927)

Si la vie est un grand voyage, chaque voyage est une petite vie incluse dans la grande.
Paul Morand ; Rond-point des Champs-Elysées (1935)

Puisse le voyage nous avoir rappelé notre bonheur !
Paul Morand ; Éloge du repos (1937)

Par une désertion volontaire, entraînons-nous à ce jour où il nous faudra tout quitter.
Paul Morand ; Éloge du repos (1937)