Pierre Baillargeon

Quelques mots sur l'auteur :

Photo de Pierre Baillargeon

Journaliste, écrivain, poète et traducteur québécois né le 10 septembre 1916 à Montréal, Pierre Baillargeon est décédé le 15 août 1967 à Rochester dans l’État de New York aux États-Unis à l'âge de 50 ans.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 50 citations de Pierre Baillargeon :

L'amour est la seule chose sur laquelle on ne puisse dire de pures sottises.
Pierre Baillargeon ; Commerce (1947)

Sa conversation est pauvre, il ne donne que ses ratures.
Pierre Baillargeon ; Les pensées et réflexions morales (1959)

C'est d'un esprit si fin qu'il se perd de vue.
Pierre Baillargeon ; Les pensées et réflexions morales (1959)

Il croit faire quelque chose de rien parce que sans esprit, il fait de l'esprit.
Pierre Baillargeon ; Les pensées et réflexions morales (1959)

Chacun est à soi un lieu de rendez-vous.
Pierre Baillargeon ; Les pensées et réflexions morales (1959)

Être quelqu'un, c'est une spécialité.
Pierre Baillargeon ; Commerce (1947)

Le secret de chacun est ce qu'il ignore, ce que les autres en savent.
Pierre Baillargeon ; Les pensées et réflexions morales (1959)

L'impression la plus durable, c'est le moi ; elle est toujours la plus récente aussi.
Pierre Baillargeon ; Les pensées et réflexions morales (1959)

Un des inconvénients de l'expérience est de coûter trop cher ; autre inconvénient : elle ne sert à rien. Par exemple, la mort.
Pierre Baillargeon ; Les pensées et réflexions morales (1959)

Nous survivons : Oui. Mais vit-on pour cela ? Un cimetière domine Montréal.
Pierre Baillargeon ; Les pensées et réflexions morales (1959)

De quelqu'un qui pense, on dit qu'il jongle. Quel mépris se cache sous cette faute courante !
Pierre Baillargeon ; Les pensées et réflexions morales (1959)

Pour nous, la vocation, c'est la vocation religieuse. Nous n'en connaissons point d'autre.
Pierre Baillargeon ; Les pensées et réflexions morales (1959)

Les bons écrivains contemporains sont déjà des classiques, n'étant pas lus.
Pierre Baillargeon ; Les pensées et réflexions morales (1959)

L'amitié, ce désespoir en commun.
Pierre Baillargeon ; Les pensées et réflexions morales (1959)

Lassitude : Se reposer enfin sur une parole, sur une épaule, en Dieu.
Pierre Baillargeon ; Les pensées et réflexions morales (1959)

Une faute commune aux imbéciles est de s'approprier une observation pertinente, qui devient, sur leurs lèvres, risible et comme mensongère. Il faut entendre les pèlerins canadiens vanter en patois la valeur éducative du voyage !
Pierre Baillargeon ; Les pensées et réflexions morales (1959)

Dire trop de bien de quelqu'un, c'est médire d'un autre.
Pierre Baillargeon ; Les pensées et réflexions morales (1959)

Un mensonge, c'est, le plus souvent, une vérité qu'on adapte à l'esprit de son interlocuteur.
Pierre Baillargeon ; Les pensées et réflexions morales (1959)

L'unité nationale, c'est la mobilisation générale.
Pierre Baillargeon ; Commerce (1947)

On ne pardonne pas les fautes de la France. C'est le seul pays dont on exige la perfection.
Pierre Baillargeon ; Commerce (1947)

Les Anglais ne comprennent pas les Français, ils les prennent pour des Canadiens français.
Pierre Baillargeon ; Commerce (1947)

Tous ont de fort bonnes raisons, mais tous ne peuvent avoir raison. Cependant, à les écouter, l'un après l'autre, il semble bien que si.
Pierre Baillargeon ; Commerce (1947)

Juger par soi-même n'est pas juger par soi seul, c'est juger comme en dernier ressort.
Pierre Baillargeon ; Les pensées et réflexions morales (1959)

Celui qui cherche à me convaincre, je le considère comme mon ennemi.
Pierre Baillargeon ; Les pensées et réflexions morales (1959)

Si tu respectes sa solitude, il croit que tu l'évites, et secrètement il en souffre.
Pierre Baillargeon ; Les pensées et réflexions morales (1959)