Pierre-Claude-Victor Boiste (2)

Les citations de Pierre-Claude-Victor Boiste :

La morale est dans la tête, et la moralité dans le cœur.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)

Un despote est préférable à un corps despotique.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)

Entre deux vrais amis, celui qui oblige est le plus heureux.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)

Le despote aime mieux accorder des grâces que de rendre justice.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)

Le pardon ôte à un ennemi le pouvoir d'altérer votre caractère ou votre repos.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)

La bienfaisance change l'or en panacée universelle.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)

Les traits de la médisance, acérés par les deux bouts, blessent aussi celui qui les enfonce.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)

La plus sotte des occupations est de s'adorer dans un miroir.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)

L'être le plus féroce de la création, c'est une âme humaine sans pitié.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)

L'homme se fait plus de maux à lui-même que ne lui en fait la nature.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)

Le malheur allonge la vie, le plaisir l'abrège.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)

L'ennui tourmente moins les sots que les gens d'esprit.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)

Les lois d'exception, toujours odieuses, ne sont qu'un despotisme légal.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)

L'étourderie légère, insouciante, couvre de son voile les abîmes qui l'environnent.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)

L'imprévoyance nous perd, la vigilance nous garde.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)

L'homme insensé est un clavecin sans cordes.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)

Le hasard est un mot inventé par l'ignorance.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)

La pauvreté la plus pénible est souvent celle où nous réduit notre imagination.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)

Les plus hautes dignités sont des piédestaux qui rapetissent les hommes sans mérite.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)

La négative est le refuge de l'imbécile ignorance.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)

Il est une fermeté douce qui ressemble à une barre de fer entourée de velours.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)

On ne peut s'empêcher de sourire en voyant les médisants et les calomniateurs se tuer à qui mieux mieux.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)

Le menteur a besoin d'une mémoire exquise.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)

Le bien vivre n'a d'autre mobile que le bien mourir.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)

L'amitié ne meurt jamais dans un bon cœur.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)