Pierre-Édouard Lémontey

Quelques mots sur l'auteur :

Pierre-Édouard Lémontey

Avocat, politicien, homme de lettres et historien français né le 14 janvier 1762 à Lyon, Pierre-Édouard Lémontey est mort le 26 juin 1826 à Paris.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 25 citations de Pierre-Édouard Lémontey :

D'un niais on en fait aisément un admirateur.
Pierre-Édouard Lémontey ; Pensées et réflexions (1826)

La plus grande faveur de l'amour est un instant de délire.
Pierre-Édouard Lémontey ; Pensées et réflexions (1826)

Il y a toujours dans le cœur humain un sentiment d'équité qui surnage entre les passions.
Pierre-Édouard Lémontey ; Pensées et réflexions (1826)

Nous ne vivons qu'à la condition de souffrir et de mourir.
Pierre-Édouard Lémontey ; Pensées et réflexions (1826)

Le bon est la condition principale du beau.
Pierre-Édouard Lémontey ; Pensées et réflexions (1826)

Les hommes indifférents sont bien près d'être inflexibles.
Pierre-Édouard Lémontey ; Pensées et réflexions (1826)

Rien n'est plus propre à faire un important qu'une bête qui sait se taire.
Pierre-Édouard Lémontey ; Pensées et réflexions (1826)

Ce qu'il y a de plus exécrable au monde ce sont les bouffonneries d'un tyran.
Pierre-Édouard Lémontey ; Pensées et réflexions (1826)

Un zèle étroit et dur perd des âmes qu'aurait gagnées une piété douce et politique.
Pierre-Édouard Lémontey ; Pensées et réflexions (1826)

Les malentendus ont fait plus de mal au monde que les tremblements de terre.
Pierre-Édouard Lémontey ; Pensées et réflexions (1826)

En tout genre, conquérir est peu de chose, le vrai triomphe est de conserver.
Pierre-Édouard Lémontey ; Pensées et réflexions (1826)

L'indulgence sied bien au repentir, mais le passage du vice à la pruderie déplaît jusqu'au dégoût.
Pierre-Édouard Lémontey ; Pensées et réflexions (1826)

La Rochefoucauld a dit qu'il y a peu d'honnêtes femmes qui ne soient lasses de leur métier : cela est juste pour celles qui n'en ont pas fait d’autre ; mais les honnêtes femmes qui ont commencé plus tard savent le prix du repos de la vertu ; et de même que l'hérésie est une friandise de dévots, la fidélité conjugale doit être un plaisir fort piquant pour une courtisane retirée.
Pierre-Édouard Lémontey ; Pensées et réflexions (1826)

L'amour ne s'explique plus par le duel, mais par l'enchère. « C'est avec de l'or, et non avec du fer, qu'on m'obtient. » disait une fille à deux hommes qui se battaient pour elle. Le mariage n'est à proprement parler qu'une adjudication à la bougie éteinte : le dernier qui a parlé se couche.
Pierre-Édouard Lémontey ; Pensées et réflexions (1826)

Le commerce est, comme les femmes galantes, bon et généreux tant que les acheteurs abondent ; cruel et perfide, quand le débit manque.
Pierre-Édouard Lémontey ; Pensées et réflexions (1826)

En mariage, comme en politique, les demi-folies sont toujours sans excuse et fréquemment sans succès ; mais les folies bien entières intéressent par l'excès de la passion, ou subjuguent par l'excès de l'audace. Qui veut sauter un fossé à deux reprises, doit tomber au milieu.
Pierre-Édouard Lémontey ; Pensées et réflexions (1826)

De tous les corps graves de la nature, le plus pesant est la femme qu'on a cessé d'aimer.
Pierre-Édouard Lémontey ; Pensées et réflexions (1826)

La vénalité est une aliénation d'une part de la souveraineté.
Pierre-Édouard Lémontey ; Pensées et réflexions (1826)

En baisant les pieds des idoles on voit qu'elles sont d'argile.
Pierre-Édouard Lémontey ; Pensées et réflexions (1826)

Rien n'est parfait sur la terre, et toute grandeur a son côté faible.
Pierre-Édouard Lémontey ; Pensées et réflexions (1826)

Celui-là seul mérite le nom de bienfaisant qui fait le bien avec persévérance.
Pierre-Édouard Lémontey ; Pensées et réflexions (1826)

Le sage ne se repent pas, il se corrige ; le peuple ne se corrige pas, il se repent.
Pierre-Édouard Lémontey ; Pensées et réflexions (1826)

Tout empire absolu est une proie promise à l'anarchie.
Pierre-Édouard Lémontey ; Pensées et réflexions (1826)

Il est moins dangereux de changer de divinité que de prêtres.
Pierre-Édouard Lémontey ; Pensées et réflexions (1826)

Les hommes supérieurs sentent trop qu'ils sont forts, et pas assez qu'ils sont mortels.
Pierre-Édouard Lémontey ; Pensées et réflexions (1826)

La liste des auteurs populaires :