Pierre-Jacques Changeux

Quelques mots sur l'auteur :

Photo de Pierre-Jacques Changeux

Physicien, philosophe, littérateur et écrivain français né le 26 janvier 1740 à Orléans dans le département du Loiret, Pierre-Jacques Changeux est décédé le 3 octobre 1800 à l'âge de 60 ans. Il est l'auteur du Traité des extrêmes publié en 1762.

Les 25 citations de Pierre-Jacques Changeux :

L'homme d'un goût exquis et parfait, s'il pouvait exister, serait celui qui n'aurait contracté aucune mauvaise habitude, et qui pourrait juger des choses, non par des principes faux, qu'il aurait reçus, non en les voyant telles qu'on les lui aurait montrées, mais par ses propres yeux, et telles qu'elles sont.
Pierre-Jacques Changeux ; Le traité des extrêmes (1762)

Le prix des belles actions est dans ces actions elles-mêmes.
Pierre-Jacques Changeux ; Le traité des extrêmes (1762)

Il faut rendre toujours les autres contents d'eux-mêmes, en se mettant au-dessous d'eux : mais il faut un grand art pour pratiquer ce précepte ; sans quoi, on tombe, ou dans la bassesse, ou dans la flatterie, et l'on n'inspire que le mépris ou la défiance.
Pierre-Jacques Changeux ; Le traité des extrêmes (1762)

Celui qui se préfère à tout le monde ne tient à personne.
Pierre-Jacques Changeux ; Le traité des extrêmes (1762)

Se sentir toujours homme, jamais esclave, ou demi-Dieu, voilà la vraie grandeur.
Pierre-Jacques Changeux ; Le traité des extrêmes (1762)

La morsure la plus dangereuse parmi les bêtes les plus farouches est celle du calomniateur.
Pierre-Jacques Changeux ; Le traité des extrêmes (1762)

Aimez votre ami aujourd'hui comme celui qui peut devenir demain votre ennemi.
Pierre-Jacques Changeux ; Le traité des extrêmes (1762)

Que nul n'ose se croire plus sage que la loi.
Pierre-Jacques Changeux ; Le traité des extrêmes (1762)

Il ne faut jamais affecter de se montrer plus qu'on est.
Pierre-Jacques Changeux ; Le traité des extrêmes (1762)

Qui veut être trop sage tombe souvent dans une extrême folie.
Pierre-Jacques Changeux ; Le traité des extrêmes (1762)

Le calomniateur ne pense qu'à satisfaire sa haine, il n'épargne ni l'artifice, ni le mensonge.
Pierre-Jacques Changeux ; Le traité des extrêmes (1762)

L'envieux n'épargne contre sa victime ni la médisance ni la calomnie.
Pierre-Jacques Changeux ; Le traité des extrêmes (1762)

L'oisiveté est la première cause de toutes les peines et des malheurs des hommes.
Pierre-Jacques Changeux ; Le traité des extrêmes (1762)

L'homme est presque toujours le vil jouet des penchants bas qui le tyrannisent.
Pierre-Jacques Changeux ; Le traité des extrêmes (1762)

La vertu est le milieu entre deux extrêmes dont l'un pèche par excès, et l'autre par défaut.
Pierre-Jacques Changeux ; Le traité des extrêmes (1762)

L'amour n'est qu'un besoin physique qui pousse l'un et l'autre sexe à s'unir par la volupté.
Pierre-Jacques Changeux ; Le traité des extrêmes (1762)

Il suffit bien souvent de pousser la passion aussi loin qu'elle peut aller pour s'en guérir.
Pierre-Jacques Changeux ; Le traité des extrêmes (1762)

De la faveur à la disgrâce il n'y a souvent qu'un pas à faire.
Pierre-Jacques Changeux ; Le traité des extrêmes (1762)

Les peines et les plaisirs sont joints ensemble par une chaîne qui les rend inséparables.
Pierre-Jacques Changeux ; Le traité des extrêmes (1762)

La liberté ne dépend que des mœurs de l'amour de la justice et de l'ordre.
Pierre-Jacques Changeux ; Le traité des extrêmes (1762)

S'il faut beaucoup d'esprit pour railler finement, il en faut bien davantage pour s'abstenir.
Pierre-Jacques Changeux ; Le traité des extrêmes (1762)

La vraie gaieté ne naît que de la bonté de l'âme.
Pierre-Jacques Changeux ; Le traité des extrêmes (1762)

L'autorité est une force morale dont les véritables armes sont la justice et la clémence.
Pierre-Jacques Changeux ; Le traité des extrêmes (1762)

La reconnaissance est un pur sentiment d'amour auquel on ajoute le souvenir du bien qu'on nous a procuré.
Pierre-Jacques Changeux ; Le traité des extrêmes (1762)

On ne blâme pas les plaisirs des autres en voulant en juger par les siens.
Pierre-Jacques Changeux ; Le traité des extrêmes (1762)

La liste des auteurs populaires :