Pierre-Marc-Gaston de Lévis, Duc de Lévis (3)

Les citations du duc de Lévis :

L'indigent valide a droit au travail, et l'infirme aux secours. Voilà le tribut que la civilisation, d'accord avec la morale, impose aux hommes réunis en société : c'est le premier devoir des gouvernements.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Maximes et réflexions (1808)

Heureux le pays où les beaux esprits ne font que des livres.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Maximes et réflexions (1808)

La vérité est difficile à connaître parce qu'il y a encore plus de trompés que de trompeurs.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)

Lorsque vous écoutez, regardez si vous devez croire.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)

L'oisiveté est la rouille de l'âme.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)

Le temps est comme l'argent ; n'en perdez pas, vous en aurez assez.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)

Les conséquences sont les échelons du génie.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)

L'humeur porte sa peine.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)

Gouverner, c'est choisir.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Réflexions sur la politique (1808)

L'attention est le burin de la mémoire.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les pensées détachées (1808)

Les décorations extérieures et les titres ont ce grand avantage pour la société, qu'en obligeant à la bienséance ceux qui en sont revêtus, ils diminuent le nombre des mauvais exemples.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)

La seule garantie d'une longue paix entre deux États est l'impuissance réciproque de se nuire.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)

La vie se passe à promettre sans tenir, et à tenir sans promettre.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les réflexions sur l'amour et l'amitié (1808)

La force de l'expression est en raison de l'énergie de la pensée.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)

La délicatesse est la fleur de la vertu.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)

Sans la bassesse, le ridicule ferait justice des insolents.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)

Le goût est la raison sentie.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)

Le génie crée, l'esprit arrange.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)

L'amitié double l'existence ; la paternité et l'amour de la gloire la prolongent.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les réflexions sur l'amitié et l'amour (1808)

L'on peut aimer plus d'une fois, mais non pas la même personne.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les réflexions sur l'amour (1808)

Il y a autant d'égoïsme dans l'esprit des femmes, que de dévouement dans leur cœur.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les réflexions sur les femmes (1808)

La loi doit être la justice écrite, comme le gouvernement est la force concentrée.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes de politique (1808)

Combien de désirs sont décorés du nom de volontés.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les pensées détachées (1808)

La vertu triomphe de la générosité sur l'intérêt.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)

La liste des auteurs populaires :