Pindare

Quelques mots sur l'auteur :

Photo de Pindare

Célèbre poète lyrique grec né en 518 av. J.-C. à Cynoscéphales en Béotie, Pindare est décédé en 438 av. J.-C. à Argos, ville d'Argolide dans le Péloponnèse située près de Nauplie en Grèce.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 51 citations de Pindare :

Le repos est doux en tout ouvrage.
Pindare ; Les jeux néméens - Ve s. av. J.-C.

La mort, comme un flot rapide, entraîne également celui qui l'attend et celui qui ne l'attend pas. La gloire seule reste aux héros au-delà du trépas quand un dieu bienfaisant prend soin de la publier.
Pindare ; Les jeux néméens - Ve s. av. J.-C.

Chez la plupart des hommes le cœur se laisse aisément aveugler !
Pindare ; Les jeux néméens - Ve s. av. J.-C.

Faible mortel, l'homme n'est rien, et les dieux habitent à jamais un ciel d'airain.
Pindare ; Les jeux néméens - Ve s. av. J.-C.

Il faut savoir s'accommoder à sa fortune présente.
Pindare ; Les jeux néméens - Ve s. av. J.-C.

L'homme accablé de ses propres malheurs oublie les maux de ses semblables.
Pindare ; Les jeux néméens - Ve s. av. J.-C.

À de grands malheurs succède une félicité plus grande encore.
Pindare ; Les odes olympiques - Ve s. av. J.-C.

La coutume est la reine du monde.
Pindare ; Les fragments - Ve s. av. J.-C.

Le sage à qui la Fortune accorde ses faveurs doit en jouir honorablement, et pour acquérir une bonne renommée et pour les partager avec ses amis ; car telle est notre commune destinée, de pouvoir tous être en butte au souffle du malheur.
Pindare ; Les jeux néméens - Ve s. av. J.-C.

Les gens de bien réduisent la calomnie au silence.
Pindare ; Les jeux néméens - Ve s. av. J.-C.

Le succès est dans la main de la divinité.
Pindare ; Les odes olympiques - Ve s. av. J.-C.

L'opulence de l'homme puissant aiguise les traits de l'envie et fait frémir tout bas l'indigent.
Pindare ; Les odes pythiques - Ve s. av. J.-C.

Celui qui, emporté par ses désirs, possède enfin le bonheur après lequel il a tant soupiré doit se hâter d'en jouir, car il n'est point de signes auxquels l'homme puisse prévoir même les événements d'une seule année.
Pindare ; Les odes pythiques - Ve s. av. J.-C.

Louez avec franchise même un ennemi lorsqu'il s'est signalé par de brillants exploits.
Pindare ; Les odes pythiques - Ve s. av. J.-C.

La vie n'a de jouissance et de gloire qu'autant que Jupiter répand sur elle un rayon de sa bienfaisante lumière.
Pindare ; Les odes pythiques - Ve s. av. J.-C.

La satiété est mère du dégoût.
Pindare ; Les odes pythiques - Ve s. av. J.-C.

Les seuls biens légitimes sont ceux que nous offre avec plaisir une main libérale.
Pindare ; Les odes pythiques - Ve s. av. J.-C.

Autres temps, autres mœurs.
Pindare ; Les odes isthmiques - Ve s. av. J.-C.

Le silence est la plus haute sagesse de l'homme.
Pindare ; Les odes isthmiques - Ve s. av. J.-C.

N'entreprends jamais rien au-dessus de tes forces.
Pindare ; Les odes pythiques - Ve s. av. J.-C.

Telle est la folie des pauvres humains : Souvent ils conçoivent un mépris insensé pour les biens dont ils peuvent jouir, et ne soupirent qu'après ceux dont ils sont éloignés, attachant à des avantages chimériques un espoir qui ne peut s'accomplir.
Pindare ; Les odes pythiques - Ve s. av. J.-C.

Dieu dispose de tout à son gré : Plus rapide que l'aigle qui fend les airs, que le dauphin qui fuit au milieu des ondes, il brise l'orgueil des mortels ambitieux et comble les autres d'une gloire impérissable.
Pindare ; Les odes pythiques - Ve s. av. J.-C.

Mortels, apprenez à ne jamais former des vœux au-dessus de votre faible nature.
Pindare ; Les odes pythiques - Ve s. av. J.-C.

Que ta langue ne profère jamais que des paroles de vérité.
Pindare ; Les odes pythiques - Ve s. av. J.-C.

Le mortel qui joint une santé florissante à la richesse et à la gloire doit se garder d'envier le sort des dieux.
Pindare ; Les odes olympiques - Ve s. av. J.-C.