Les citations de Plaute (2)

Les meilleures citations de Plaute :

La plupart des hommes sont ainsi faits : tant qu'ils poursuivent un but, ce sont les meilleures gens du monde ; l'ont-ils atteint, ils deviennent tout à coup les plus méchants et les plus fourbes des mortels.
Plaute ; Les captifs - IIe s. av. J.-C.

La ruse n'est plus ruse, si l'on n'agit avec finesse.
Plaute ; Les captifs - IIe s. av. J.-C.

Ce qui fait du bien dans le malheur, c'est un cœur plein de courage.
Plaute ; Les captifs - IIe s. av. J.-C.

Souvent les plus beaux génies languissent dans l'obscurité.
Plaute ; Les captifs - IIe s. av. J.-C.

Rien ne nous aide dans le malheur, comme de le supporter avec courage.
Plaute ; Les captifs - IIe s. av. J.-C.

Quand on réfléchit sur le sort des hommes, on trouve qu'ils sont bien peu de chose.
Plaute ; Les captifs - IIe s. av. J.-C.

L'esclavage est pire que tous les maux réunis ensembles.
Plaute ; L'Aululaire - IIe s. av. J.-C.

Il y a bien des injustices à souffrir dans la servitude.
Plaute ; Amphitryon - IIe s. av. J.-C.

Avec une bonne conduite on trouve toujours assez de protecteurs.
Plaute ; Amphitryon - IIe s. av. J.-C.

On avance dans la vie par le mérite, et non par la faveur.
Plaute ; Amphitryon - IIe s. av. J.-C.

L'amant ne s'attache point à la robe, mais à la personne qui la porte.
Plaute ; Mostellaria - IIe s. av. J.-C.

Pères et mères sont les architectes de l'éducation.
Plaute ; Mostellaria - IIe s. av. J.-C.

Ce qui est à craindre se réalise souvent plus tôt que ce qu'on désire.
Plaute ; Mostellaria - IIe s. av. J.-C.

Si une femme est belle, elle est toujours assez parée.
Plaute ; Mostellaria - IIe s. av. J.-C.

La beauté plaît davantage sans ornements.
Plaute ; Mostellaria - IIe s. av. J.-C.

Faire contre mauvaise fortune bon cœur est un soutien.
Plaute ; Les captifs - IIe s. av. J.-C.

Un seul témoin oculaire en vaut dix qui ont entendu.
Plaute ; Truculentus - IIe s. av. J.-C.

La bonne marchandise trouve facilement acquéreur.
Plaute ; Pœnulus - IIe s. av. J.-C.

Il faut casser le noyau pour avoir l'amande.
Plaute ; Curculio - IIe s. av. J.-C.

Une plaisanterie ne doit jamais être prise au sérieux.
Plaute ; Amphitryon - IIe s. av. J.-C.

En suivant le fleuve, on parvient à la mer.
Plaute ; Pœnulus - IIe s. av. J.-C.

Si tous les parjures demandaient l'assistance de Jupiter, il n'y aurait pas assez de place au Capitole.
Plaute ; Curculio - IIe s. av. J.-C.

Les chiens et les sangliers n'ont pas la même odeur.
Plaute ; Epidicus - IIe s. av. J.-C.

Le caractère du vrai mérite est de n'être jamais content de soi.
Plaute ; Trinummus - IIe s. av. J.-C.

Un mensonge tout chaud est le meilleur mensonge.
Plaute ; Mostellaria - IIe s. av. J.-C.