Publilius Syrus, ou Publius Syrus (3)

Les meilleures citations de Publilius Syrus :

Quand vos pires ennemis souhaitent votre mort, à vous haïr vivant tous sont d'accord.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

C'est un jeu dangereux que celui d'exciter, un esprit inflammable, et prompt à s'irriter.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Le mal que notre esprit est le plus prompt à craindre, c'est le mal qui jamais n'est venu nous atteindre.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

On doit parer au mal dès que le mal menace, il est déjà bien tard quand il a pris la place.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Soyons toujours en garde, œil au guet et debout ; pour ne rien craindre, il faut se défier de tout.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Si vous êtes marin, restez à la galère, et ne vous mêlez pas de ce qu'on fait à terre.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Se plaindre du malheur quand on l'a bien cherché, c'est le comble en effet de la stupidité.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Un sot peut faire preuve, en gardant le silence, sinon de son esprit, du moins de sa prudence.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Un silence prudent est toujours salutaire, on perd à trop parler ce qu'on gagne à se taire.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

L'innocence, traçant un lumineux sillon, s'illumine elle-même à son propre rayon.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Le clinquant est toujours un grossier hameçon qui d'un fin acheteur éveille le soupçon.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Le hasard ne séduit nul esprit raisonnable, au connu l'inconnu n'est jamais préférable.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Qui à sa santé ne porte un soin extrême, ne peut de ses douleurs accuser que lui-même.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

À la frugalité la raison nous convie, car l'excès des plaisirs abrège aussi la vie.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Il est bon de prévoir et de se souvenir, un œil dans le passé, et l'autre vers l'avenir.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Sache prévoir les maux qui peuvent t'atteindre, un mal prévu d'avance est moins à craindre.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Fuis l'avarice, fuis le luxe et le fracas : L'avare et le prodigue, on en fait peu de cas.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Sois économe, l'argent, à la longue amassé, quand on en est prodigue, est si tôt dépensé.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

De l'esprit et du corps fuis la double paresse, car où l'esprit languit, le corps aussi s'affaisse.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Redoute les bavards, aux doucereux discours ; simple est la vérité, le fourbe a ses détours.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

En dépit des calomnies, poursuis ton devoir ; faire taire les envieux, n'est pas en ton pouvoir.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Sans culture, l'esprit s'use et perd son ressort : Une vie imbécile est semblable à la mort.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Parler en mal d'un ami véritable, c'est être indigne de lui, et c'est impardonnable.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Il est rare que l'homme, incertain, inégal, sache venir au bien sans passer par le mal.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Mieux vaut se prononcer entre deux ennemis, que d'avoir à juger des querelles d'amis.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.