Publius Syrus (4)

Quelques citations de Publius Syrus :

Qui à sa santé ne porte un soin extrême, ne peut de ses douleurs accuser que lui-même.
Publilius Syrus ; Sentences - Ier s. av. J.-C.

À la frugalité la raison nous convie, car l'excès des plaisirs abrège aussi la vie.
Publilius Syrus ; Sentences - Ier s. av. J.-C.

Il est bon de prévoir et de se souvenir, un œil dans le passé, et l'autre vers l'avenir.
Publilius Syrus ; Sentences - Ier s. av. J.-C.

Sache prévoir les maux qui peuvent t'atteindre, un mal prévu d'avance est moins à craindre.
Publilius Syrus ; Sentences - Ier s. av. J.-C.

Si le sort s'acharne sur ta vie, réfugie-toi là où l'on est en sûreté, dans les bras d'une amie.
Publilius Syrus ; Sentences - Ier s. av. J.-C.

Ne livre ton secret qu'à des oreilles sûres, et qu'à des doigts prudents le soin de tes blessures.
Publilius Syrus ; Sentences - Ier s. av. J.-C.

Fuis l'avarice, fuis le luxe et le fracas : L'avare et le prodigue, on en fait peu de cas.
Publilius Syrus ; Sentences - Ier s. av. J.-C.

Sois économe, l'argent, à la longue amassé, quand on en est prodigue, est si tôt dépensé.
Publilius Syrus ; Sentences - Ier s. av. J.-C.

Qui veut faire plus qu'il ne peut accomplir, succombe à la tâche avant de la remplir.
Publilius Syrus ; Sentences - Ier s. av. J.-C.

De l'esprit et du corps fuis la double paresse, car où l'esprit languit, le corps aussi s'affaisse.
Publilius Syrus ; Sentences - Ier s. av. J.-C.

Redoute les bavards, aux doucereux discours ; simple est la vérité, le fourbe a ses détours.
Publilius Syrus ; Sentences - Ier s. av. J.-C.

En dépit des calomnies, poursuis ton devoir ; faire taire les envieux, n'est pas en ton pouvoir.
Publilius Syrus ; Sentences - Ier s. av. J.-C.

Sans culture, l'esprit s'use et perd son ressort : Une vie imbécile est semblable à la mort.
Publilius Syrus ; Sentences - Ier s. av. J.-C.

Parler en mal d'un ami véritable, c'est être indigne de lui, et c'est impardonnable.
Publilius Syrus ; Sentences - Ier s. av. J.-C.

Il est rare que l'homme, incertain, inégal, sache venir au bien sans passer par le mal.
Publilius Syrus ; Sentences - Ier s. av. J.-C.

Au milieu des tourments la douleur est immense, pour qui vit seul et qui souffre en silence.
Publilius Syrus ; Sentences - Ier s. av. J.-C.

Dire ce que l'on pense en toute franchise constamment, a ses revers et de nombreux tourments.
Publilius Syrus ; Sentences - Ier s. av. J.-C.

Mieux vaut se prononcer entre deux ennemis, que d'avoir à juger des querelles d'amis.
Publilius Syrus ; Sentences - Ier s. av. J.-C.

Il vaut mieux déblatérer de deux ennemis, que d'avoir à prendre parti entre deux amis.
Publilius Syrus ; Sentences - Ier s. av. J.-C.

L'hypocrite cherche souvent à se déguiser, sous un masque souriant, ou sous un doux baiser.
Publilius Syrus ; Sentences - Ier s. av. J.-C.

Chassons de notre vie ces êtres vaniteux, qui à défaut de savoir écouter ne parlent que d'eux.
Publilius Syrus ; Sentences - Ier s. av. J.-C.

Il ne faut se hâter, ni de louer personne, ni d'accuser à tort quand peut-être on soupçonne.
Publilius Syrus ; Sentences - Ier s. av. J.-C.

L'homme, éternel jouet d'un mirage trompeur, sans cesse est ballotté de l'espoir à la peur.
Publilius Syrus ; Sentences - Ier s. av. J.-C.

Rien d'impossible à l'homme, ou de si difficile, qui se puisse soustraire à sa raison subtile.
Publilius Syrus ; Sentences - Ier s. av. J.-C.

La trop grande franchise est dupe bien souvent, et se prend aux pièges qu'on lui tend.
Publilius Syrus ; Sentences - Ier s. av. J.-C.