Saint Jean Chrysostome

Quelques mots sur l'auteur :

Photo de Jean Chrysostome

Saint, archevêque de Constantinople et docteur de l'Église catholique né entre 344 et 349 à Antioche près de la ville d'Antakya en Turquie, Jean Chrysostome est décédé en 407 près de Comana dans le Pont. Ses reliques aujourd'hui sont vénérées sous l'autel d'une chapelle dans la Basilique Saint-Pierre de Rome dans la Cité du Vatican.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 47 citations de Jean Chrysostome :

Le présent est un temps de combat, il faut donc lutter.
Jean Chrysostome ; Les homélies, discours et lettres choisies (1785)

Il en est de la gloire comme des richesses. Si j'ai l'âme grande, je n'ai besoin de rien ; si je suis avide de vaine gloire, plus j'acquerrai, plus j'aurai besoin. Mais si je méprise la gloire, je deviendrai plus éclatant et plus glorieux.
Jean Chrysostome ; Les homélies, discours et lettres choisies (1785)

Qui injurie, s'injurie.
Jean Chrysostome ; Les homélies, discours et lettres choisies (1785)

Nous sommes exacts à compter les tribulations qui nous affligent ; le sommes-nous également à compter les péchés qui nous les attirent ?
Jean Chrysostome ; Les homélies, discours et lettres choisies (1785)

La mollesse des vêtements effémine le corps et l'énerve.
Jean Chrysostome ; Les homélies, discours et lettres choisies (1785)

La franchise est le caractère propre de la vérité.
Jean Chrysostome ; Les homélies, discours et lettres choisies (1785)

Il n'appartient qu'à un petit nombre de privilégiés de se mettre au-dessus d'un outrage, d'une persécution, d'un propos offensant, d'un trait de satire lancé par un inférieur qui n'en a pas calculé les suites, d'un rapport bien ou mal fondé, d'une plainte sans sujet, qui proviennent tantôt de ceux qui nous commandent, tantôt de ceux qui nous obéissent.
Jean Chrysostome ; Les homélies, discours et lettres choisies (1785)

La cause de la plupart de nos désordres, c'est l'indifférence où nous sommes sur les écarts réputés de peu de conséquence. On ne se croit pas tenu de réprimer les fautes légères, bientôt on ouvre la porte à de plus grandes.
Jean Chrysostome ; Les homélies, discours et lettres choisies (1785)

Tous les préceptes de la loi divine s'enchaînent l'un à l'autre. La négligence en un seul point peut entraîner la ruine de tous.
Jean Chrysostome ; Les homélies, discours et lettres choisies (1785)

Ne nous contentons pas de fuir le péché, fuyons encore ces choses qui paraissent indifférentes de prime abord, mais qui, peu à peu, conduisent au péché.
Jean Chrysostome ; Les homélies, discours et lettres choisies (1785)

Évitons les moindres fautes, parce qu'elles sont la source des plus grandes.
Jean Chrysostome ; Les homélies, discours et lettres choisies (1785)

Ce n'est point par nos larmes, mais seulement par nos prières, nos aumônes et nos bonnes œuvres, que nous procurerons quelque soulagement à nos défunts.
Jean Chrysostome ; Les homélies, discours et lettres choisies (1785)

Tout ne vit que par l'exercice ; tout meurt par l'oisiveté.
Jean Chrysostome ; Les homélies, discours et lettres choisies (1785)

Ô homme, pourquoi es-tu si avare pour un Dieu qui s'est donné à toi sans réserve ?
Jean Chrysostome ; Les homélies, discours et lettres choisies (1785)

Ne vous désespérez pas, Dieu est miséricordieux ; ne vous relâchez pas, Dieu est juste.
Jean Chrysostome ; Les homélies, discours et lettres choisies (1785)

Il ne suffit pas, pour guérir une maladie invétérée, de deux ou trois jours de régime ; il faut continuer, et longtemps et toujours de même pour s'arracher au péché.
Jean Chrysostome ; Les homélies, discours et lettres choisies (1785)

Vous voulez abattre un chêne, vous ne vous découragez pas de ne le voir pas tomber sous les premiers coups ; vous les réitérez jusqu'à ce qu'il cède. Je mets dans vos mains la cognée. Telles passions, telles habitudes criminelles ont jeté dans votre âme de si profondes racines ! Faut-il s'étonner qu'elles résistent à un seul combat, même à une longue suite d'efforts ? Insistez, redoublez, et vous triompherez. Vous avez travaillé un mois entier, ce n'est pas assez : point de victoire, pas encore de droit aux félicitations... Ne quittez point le champ de bataille.
Jean Chrysostome ; Les homélies, discours et lettres choisies (1785)

Plus jaloux que vous-même de votre salut, le Seigneur est impatient de vous pardonner. Tout ce qu'il demande de vous, c'est que vous confessiez l'avoir offensé, et que vous sollicitiez de sa bonté un pardon qu'il désire plus que vous-même vous accorder. Mais vous craignez ; le sentiment de vos iniquités glace votre langue. Eh ! c'est cela même qui doit exciter votre confiance ; moins on croit mériter de grâce, et plus on est sûr d'en obtenir.
Jean Chrysostome ; Les homélies, discours et lettres choisies (1785)

Il est une nouvelle gloire à laquelle vous pouvez prétendre, c'est celle de vous relever généreusement après votre chute. On n'est point sur un champ de bataille pour y rester invulnérable. Pour être blessé, pour avoir même cédé un peu de terrain à l'ennemi, on n'est point mis au nombre des lâches. Que l'on revienne à la charge, non seulement on répare la honte de sa blessure, mais on finit par remporter tout l'honneur de la victoire.
Jean Chrysostome ; Les homélies, discours et lettres choisies (1785)

Le corps est le domicile de l'âme ; vous l'ornez magnifiquement et vous ne laissez à votre âme que des haillons, vous souffrez qu'elle soit nue et déchirée ; mais c'est le maître et non la maison qu'il faut parer. À la bonne heure, que le lin soit pour votre corps, que la pourpre et le diadème soient pour l'âme. Elle est la souveraine ; ne la faites pas déchoir de son trône.
Jean Chrysostome ; Les homélies, discours et lettres choisies (1785)

S'il n'en coûtait pour être vertueux, quel mérite y aurait-il à l'être ?
Jean Chrysostome ; Les homélies, discours et lettres choisies (1785)

La vertu nous fait jouir, avant même d'obtenir les récompenses éternelles, du plaisir incomparable de la bonne conscience et de l'espoir du bonheur futur.
Jean Chrysostome ; Les homélies, discours et lettres choisies (1785)

Peu importe la justesse de vos paroles, vous ruinez tout quand vous parlez avec colère.
Jean Chrysostome ; Les homélies, discours et lettres choisies (1785)

Louer indifféremment ce que vous faites de bien ou de mal n'est point la preuve que l'on vous aime, mais bien que l'on vous trompe.
Jean Chrysostome ; Les homélies, discours et lettres choisies (1785)

Mieux vaudrait se rencontrer près d'un serpent que de vivre dans la compagnie des pervers. Le premier se fait connaître dès l'abord ; les autres distillent leur venin goutte à goutte, et leur contagion affaiblit insensiblement les principes de vertu qui peuvent être en nous.
Jean Chrysostome ; Les homélies, discours et lettres choisies (1785)