Simon de Bignicourt (5)

Les citations de Simon de Bignicourt :

La modestie des femmes est l'écueil le plus infaillible de la vertu des hommes, parce que c'est celui dont ils se défient le moins.
Simon de Bignicourt ; Pensées et réflexions philosophiques (1755)

La modestie de certains hommes est souvent en proportion de leur politique, ou de leur faiblesse.
Simon de Bignicourt ; Pensées et réflexions philosophiques (1755)

Rien n'est plus contraire aux lois de la véritable politesse que d'en donner des marques à ceux qui n'en ont que l'écorce.
Simon de Bignicourt ; Pensées et réflexions philosophiques (1755)

II n'est point de véritable politesse sans liberté.
Simon de Bignicourt ; Pensées et réflexions philosophiques (1755)

On est quelquefois d'autant plus civil que les mœurs sont moins honnêtes.
Simon de Bignicourt ; Pensées et réflexions philosophiques (1755)

Il s'en faut de beaucoup que tous ceux qui sont civils soient polis.
Simon de Bignicourt ; Pensées et réflexions philosophiques (1755)

La complaisance tient à tous les caractères, et n'en adopte aucun.
Simon de Bignicourt ; Pensées et réflexions philosophiques (1755)

On ne connaît la vérité qu'en lui cédant.
Simon de Bignicourt ; Pensées et réflexions philosophiques (1755)

La noblesse est à la vertu ce que l'esprit est à la beauté.
Simon de Bignicourt ; Pensées et réflexions philosophiques (1755)

L'estime des hommes ressemble aux vêtements : elle s'use, et a besoin d'être renouvelée.
Simon de Bignicourt ; Pensées et réflexions philosophiques (1755)

Le génie tient les rênes de l'imagination, l'esprit les laisse aller.
Simon de Bignicourt ; Pensées et réflexions philosophiques (1755)

La fécondité de l'imagination fournit presque autant à la médisance que la vanité.
Simon de Bignicourt ; Pensées et réflexions philosophiques (1755)

On ne raisonne guère sans passion que lorsque les autres en paraissent dépouillés.
Simon de Bignicourt ; Pensées et réflexions philosophiques (1755)

II est souvent plus essentiel qu'on ne pense de cultiver les grâces de l'imagination pour donner du lustre à la solidité du jugement.
Simon de Bignicourt ; Pensées et réflexions philosophiques (1755)

L'imagination est de trop pour voir les choses telles qu'elles doivent être vues.
Simon de Bignicourt ; Pensées et réflexions philosophiques (1755)

Un admirateur dupé est un ennemi irréconciliable.
Simon de Bignicourt ; Pensées et réflexions philosophiques (1755)

Un homme né timide pêche presque également par un excès de mauvaise opinion, et de soi, et des autres.
Simon de Bignicourt ; Pensées et réflexions philosophiques (1755)

Les effets de l'humeur sont quelquefois aussi redoutables que ceux de l'envie.
Simon de Bignicourt ; Pensées et réflexions philosophiques (1755)

II est des faiblesses que la nature permet aux femmes qu'elle ne pourrait leur reprocher sans injustice parce qu'elles doivent leur naissance au défaut de principe qui est commun à leur sexe.
Simon de Bignicourt ; Pensées et réflexions philosophiques (1755)

II n'appartient qu'aux âmes du premier ordre de sentir autant de plaisir à recevoir qu'à donner.
Simon de Bignicourt ; Pensées et réflexions philosophiques (1755)

Le beau naturel a cela de propre qu'on ne peut croire le trouver où il n'est pas, ni manquer de le voir où il est.
Simon de Bignicourt ; Pensées et réflexions philosophiques (1755)

L'éloquence est une un don et une magie naturelle.
Simon de Bignicourt ; Pensées et réflexions philosophiques (1755)

L'abondance de nos idées semble nous faire souhaiter que nos sens se multiplient.
Simon de Bignicourt ; Pensées et réflexions philosophiques (1755)

Ce qu'on appelle subtilité d'esprit n'est souvent qu'une incapacité singulière de penser solidement.
Simon de Bignicourt ; Pensées et réflexions philosophiques (1755)

Il suffit quelquefois d'être né pénétrant pour ne pouvoir s'empêcher être pénétré.
Simon de Bignicourt ; Pensées et réflexions philosophiques (1755)