Théophile Gautier

Quelques mots sur l'auteur :

Théophile Gautier

Poète et romancier français né le 30 août 1811 à Tarbes, Théophile Gautier est décédé le 23 octobre 1872 à Neuilly-sur-Seine. Parisien dès sa première enfance, il meurt à l'âge de 61 ans d'une maladie du coeur et repose au cimetière de Montmartre à Paris.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia »

Les 60 citations de Théophile Gautier :

Il y a beaucoup de femmes estimables qui, dans la première quinzaine d'une rencontre, accordent la main, et à la fin du premier mois, le pied ; ― au second, elles abandonnent la joue, et puis la bouche, et ainsi de suite. Leur personne est divisée en compartiments, qu'elles cèdent un à un, se ménageant et se détaillant pour faire durer un peu leurs frêles intrigues, persuadées apparemment que leur possession est le plus excellent antidote contre l'amour.
Théophile Gautier ; Fortunio (1838)

Il est bien entendu qu'on est toujours le premier amant d'une femme.
Théophile Gautier ; Mademoiselle de Maupin (1835)

Bien que tout le mal que l'on a dit des femmes soit toujours fondé sur quelque point, il est néanmoins difficile aux hommes de garder le sang-froid nécessaire pour les bien railler, et il y a souvent bien de l'amour dans leurs invectives. J'ai remarqué que ce sont les plus tendres et ceux qui avaient le plus le sentiment de la femme qui les traitaient plus mal que tous les autres, et qui revenaient à ce sujet avec un acharnement tout particulier, comme s'ils leur eussent gardé une mortelle rancune de n'être point telles qu'ils les souhaitaient, en faisant mentir la bonne opinion qu'ils en avaient conçue d'abord.
Théophile Gautier ; Mademoiselle de Maupin (1835)

Les vieilles femmes devraient toujours respecter assez leur mort prochaine pour ne point se harnacher de plumes, de guirlandes de fleurs, de rubans de couleurs tendres et de mille affiquets qui ne vont qu'à l'extrême jeunesse. Elles ont beau faire des avances à la vie, la vie n'en veut plus.
Théophile Gautier ; Mademoiselle de Maupin (1835)

Il est des cœurs épris du triste amour du laid.
Théophile Gautier ; Espagna, Ribeira (1845)

La vie, c'est un combat sans trêve.
Théophile Gautier ; Quand on voyage (1865)

Pour une femme, les romans qu'elle fait sont plus amusants que ceux qu'elle lit.
Théophile Gautier ; La mille et deuxième nuit (1842)

Le soleil, sans donner un sou à personne, fait la vie et la richesse du monde.
Théophile Gautier ; Fortunio (1838)

Les lois n'existent plus pour quelqu'un qui a vingt millions de rente.
Théophile Gautier ; Fortunio (1838)

Le devoir de tout écrivain est de débrouiller devant son lecteur l'écheveau qu'il a emmêlé à plaisir et de dissiper les nuages mystérieux qu'il a assemblés lui-même, dès le commencement de l'ouvrage, pour empêcher d'en apercevoir trop clairement la fin.
Théophile Gautier ; Fortunio (1838)

Chez les belles et fortes natures, l'amour c'est la reconnaissance du plaisir.
Théophile Gautier ; Fortunio (1838)

La pudeur des femmes n'est autre chose que la crainte de n'être pas trouvées assez belles. C'est ce qui fait que les belles filles se donnent plus facilement que les laides. Il n'y a pas de résistance plus furieuse que celle d'une femme qui a le genou mal tourné.
Théophile Gautier ; Fortunio (1838)

Il y a des femmes qui ne savent point tirer parti de leur douleur et pleurent de façon à se rendre le nez rouge et à se décomposer la figure comme les mascarons qu'on voit aux fontaines : c'est un grand écueil. Il faut beaucoup de charmes et d'art pour pleurer agréablement ; faute de cela, l'on court le risque de n'être pas consolée de longtemps.
Théophile Gautier ; Mademoiselle de Maupin (1835)

Le sommeil est le fils de la nuit et le frère de la mort.
Théophile Gautier ; Au sommeil (1838)

La beauté est le plus radieux diadème dont le hasard puisse couronner un front.
Théophile Gautier ; Mademoiselle de Maupin (1835)

Une femme qui est belle a toujours de l'esprit ; elle a l'esprit d'être belle.
Théophile Gautier ; Mademoiselle de Maupin (1835)

La femme est la reine de la création ; les étoiles se joignent en couronne sur sa tête.
Théophile Gautier ; Mademoiselle de Maupin (1835)

Oubli et néant, c'est tout l'homme.
Théophile Gautier ; Mademoiselle de Maupin (1835)

Les femmes ne s'entendent pas plus en poésie que les choux et les roses, ce qui est très naturel et très simple, étant elles-mêmes la poésie ou tout au moins les meilleurs instruments de poésie : la flûte n'entend ni ne comprend l'air que l'on joue sur elle.
Théophile Gautier ; Mademoiselle de Maupin (1835)

J'ai pour les femmes le regard d'un sculpteur et non celui d'un amant. Je me suis toute ma vie inquiété de la forme du flacon, jamais de la qualité du contenu.
Théophile Gautier ; Mademoiselle de Maupin (1835)

La spiritualité n'est pas mon fait, j'aime mieux une statue qu’un fantôme.
Théophile Gautier ; Mademoiselle de Maupin (1835)

L'argent et les belles femmes, les deux seules choses désirables qui soient au monde.
Théophile Gautier ; Mademoiselle de Maupin (1835)

Haïr quelqu'un, c'est s'en inquiéter autant que si on l'aimait ; — c'est le distinguer, l'isoler de la foule ; c'est être dans un état violent à cause de lui ; c'est y penser le jour et y rêver la nuit ; c'est mordre son oreiller et grincer des dents en songeant qu'il existe ; que fait-on de plus pour quelqu'un qu'on aime ?
Théophile Gautier ; Mademoiselle de Maupin (1835)

Le soleil luit pour tout le monde.
Théophile Gautier ; Mademoiselle de Maupin (1835)

Il est beau de se ressouvenir de ceux qui nous oublient.
Théophile Gautier ; Mademoiselle de Maupin (1835)