Thomas Jefferson (2)

Les citations célèbres de Thomas Jefferson :

Mieux vaut une demi-ration qu'une abstinence absolue.
Thomas Jefferson ; Les mélanges politiques et philosophiques (1833)

Une vertu décidée et hardie est pour l'ambition elle-même l'auxiliaire le plus sûr.
Thomas Jefferson ; Les mélanges politiques et philosophiques (1833)

Pour comprendre ce que vaut un avantage, il faut savoir ce qu'il en coûte d'en être privé.
Thomas Jefferson ; Les mélanges politiques et philosophiques (1833)

L'homme est un animal imitateur, de son berceau jusqu'à son tombeau, il ne fait qu'apprendre à faire ce qu'il voit faire à ses semblables.
Thomas Jefferson ; Les observations sur la Virginie (1786)

Les lois subséquentes abrogent les précédentes.
Thomas Jefferson ; Les observations sur la Virginie (1786)

L'atmosphère de ce monde est chargée d'un nuage de fanatisme menaçant, plus léger dans quelques parties, plus épais dans d'autres, mais trop sombre dans toutes.
Thomas Jefferson ; Les mélanges politiques et philosophiques (1833)

Aimer Dieu de tout son cœur et son prochain comme soi-même est la somme de toute religion.
Thomas Jefferson ; Les observations sur la Virginie (1786)

Je regarde comme un grand bonheur de conserver assez d'intelligence pour comprendre tout ce que j'en ai perdu, pour éviter de m'exposer en spectacle à la compassion de mes amis, et pour avoir ainsi surmonté ce point si difficile de juger quand le moment de la retraite est arrivé. En compensation des facultés qu'elle m'enlève, la nature me donne une bonne santé et une parfaite résignation à cette loi de décadence à laquelle elle a soumis toutes les formes et toutes les combinaisons de la matière.
Thomas Jefferson ; Les mélanges politiques et philosophiques (1833)

Le pouvoir de faire la guerre est souvent un moyen de la prévenir.
Thomas Jefferson ; Lettre au général Washington, le 4 décembre 1788.

L'homme qui ne craint pas la vérité n'a rien à craindre du mensonge.
Thomas Jefferson ; Lettre à William Rutleage, le 19 février 1788.

Un mensonge impudent, soutenu avec persévérance, est de merveilleux effet.
Thomas Jefferson ; Lettre au colonel Smith, le 13 novembre 1787.

Pour un homme savant, il y en a mille qui ne le sont pas.
Thomas Jefferson ; Lettre à Pierre Carr, le 10 août 1787.

L'homme est le seul animal qui dévore sa propre espèce.
Thomas Jefferson ; Lettre à Edward Carrington, le 16 janvier 1787.

Les loups et les moutons ne dorment pas ensemble.
Thomas Jefferson ; Lettre au général Washington, le 17 janvier 1787.

Le peuple est le seul censeur de ceux qui le gouvernent.
Thomas Jefferson ; Lettre à Edward Carrington, le 16 janvier 1787.

Le bon sens du peuple sera toujours la meilleure armée.
Thomas Jefferson ; Lettre à Edward Carrington, le 16 janvier 1787.

Il faut qu'une nation jouisse d'une tranquillité parfaite.
Thomas Jefferson ; Lettre à Mr. Whyte, le 13 août 1786.

Les seuls plaisirs sur lesquels compte le sage sont ceux qui dépendent de lui ; car rien n'est à nous de ce qu'un autre peut nous ravir ; c'est ce qui donne aux plaisirs intellectuels une valeur inestimable. Ils sont toujours à notre disposition, ils nous conduisent toujours à quelque nouvelle jouissance, jamais on ne s'en rassasie ; ils nous élèvent dans une sublime sérénité, au-dessus des intérêts de ce monde mortel, à la contemplation de la vérité et de la nature, de la matière et du mouvement, des lois qui lient leur existence, et de l'Être éternel qui les a créés et assujettis à ces lois.
Thomas Jefferson ; Les mélanges politiques et philosophiques (1833)

Un ami qui meurt, ou qui nous quitte, c'est comme un membre qu'on nous enlève.
Thomas Jefferson ; Lettre à Madame Cosway, le 12 octobre 1786.

Le grand art de la vie est d'éviter la peine.
Thomas Jefferson ; Lettre à Madame Cosway, le 12 octobre 1786.

Seul celui qui a reçu une blessure similaire peut panser doucement les plaies d'un autre.
Thomas Jefferson ; Lettre à Madame Cosway, le 12 octobre 1786.

Une insulte impunie est mère de beaucoup d'autres.
Thomas Jefferson ; Lettre à John Jay, le 23 août 1785.

La faiblesse provoque l'injustice et l'offense.
Thomas Jefferson ; Lettre à John Jay, le 23 août 1785.

Se révolter contre la tyrannie, c'est obéir à Dieu.
Thomas Jefferson ; Devise (1743-1826)

La terre est un don que Dieu fait à ceux qui vivent, tout comme il l'avait fait aux morts.
Thomas Jefferson ; Les mélanges politiques et philosophiques (1833)

La liste des auteurs populaires :