L'homme qui rit, de Victor Hugo (1869)

Les 74 citations de Victor Hugo :

Le roucoulement est pour les jeunes et le gémissement pour les vieux : Hélas ! je gémis.
Victor Hugo ; L'homme qui rit (1869)

L'arrogance froissée est tout de suite colère.
Victor Hugo ; L'homme qui rit (1869)

Ne te mêle pas des autres, afin qu'ils ne se mêlent pas de toi.
Victor Hugo ; L'homme qui rit (1869)

Le sommeil de l'enfance s'achève en oubli.
Victor Hugo ; L'homme qui rit (1869)

Deux cœurs qui s'aiment, n'allez pas chercher plus loin la poésie ; et deux baisers qui dialoguent, n'allez pas chercher plus loin la musique.
Victor Hugo ; L'homme qui rit (1869)

C'est de l'enfer des pauvres qu'est fait le paradis des riches.
Victor Hugo ; L'homme qui rit (1869)

L'égoïsme est une bonne racine du bonheur.
Victor Hugo ; L'homme qui rit (1869)

La nudité, c'est de se voir nu.
Victor Hugo ; L'homme qui rit (1869)

Aie des mioches, torche-les, mouche-les, couche-les, barbouille-les et débarbouille-les, que tout cela grouille autour de toi ; s'ils rient, c'est bien ; s'ils gueulent, c'est mieux ; crier, c'est vivre ; regarde-les téter à six mois, ramper à un an, marcher à deux ans, grandir à quinze ans, aimer à vingt ans : Qui a ces joies, a tout ; moi, j'ai manqué cela, c'est ce qui fait que je suis une brute.
Victor Hugo ; L'homme qui rit (1869)

Être riche, dans les bas-fonds, c'est n'être plus misérable.
Victor Hugo ; L'homme qui rit (1869)

Qui a la médaille a le revers.
Victor Hugo ; L'homme qui rit (1869)

L'amour vrai ne se blase point : Étant tout âme, il ne peut s'attiédir.
Victor Hugo ; L'homme qui rit (1869)

La brûlure du diable invisible qui vous touche, c'est le remords d'une mauvaise pensée.
Victor Hugo ; L'homme qui rit (1869)

L'esprit, comme la nature, a horreur du vide.
Victor Hugo ; L'homme qui rit (1869)

Être très petit et s'attaquer à quelqu'un de très grand est une action d'éclat.
Victor Hugo ; L'homme qui rit (1869)

La coquette et le pédant sont deux voisins ; leur adhérence est visible dans le fat.
Victor Hugo ; L'homme qui rit (1869)

Qui est farouche n'est pas sévère.
Victor Hugo ; L'homme qui rit (1869)

Être trop sur la défensive, cela indique un secret désir d'attaque.
Victor Hugo ; L'homme qui rit (1869)

Persévérer, secret de tous les triomphes.
Victor Hugo ; L'homme qui rit (1869)

Qui se soustrait à l'interrogatoire vole la vérité.
Victor Hugo ; L'homme qui rit (1869)

L'insomnie est aussi pleine de songes que le sommeil.
Victor Hugo ; L'homme qui rit (1869)

On commence par être dupe, on finit par être fripon.
Victor Hugo ; L'homme qui rit (1869)

Attirer l'attention, c'est manquer de respect.
Victor Hugo ; L'homme qui rit (1869)

La fausse science est l'excrément de la vraie.
Victor Hugo ; L'homme qui rit (1869)

Qui lit pense, qui pense raisonne.
Victor Hugo ; L'homme qui rit (1869)

Le bon Dieu, un faiseur de beaux poèmes !
Victor Hugo ; L'homme qui rit (1869)

Toute la femme, quel gouffre !
Victor Hugo ; L'homme qui rit (1869)

Lucifer passait tranquille, il a aperçu la femme : Il est devenu Satan.
Victor Hugo ; L'homme qui rit (1869)

Être possédé du diable, c'est l'exception ; être possédé de la femme, c'est la règle.
Victor Hugo ; L'homme qui rit (1869)

Le tigre qui est dans le destin fait parfois patte de velours.
Victor Hugo ; L'homme qui rit (1869)

Le destin n'ouvre point une porte sans en fermer une autre.
Victor Hugo ; L'homme qui rit (1869)

La destinée nous tend parfois un verre de folie à boire.
Victor Hugo ; L'homme qui rit (1869)

Qui n'avoue rien confesse tout.
Victor Hugo ; L'homme qui rit (1869)

Parfois vouloir éclaircir, c'est empirer.
Victor Hugo ; L'homme qui rit (1869)

La hardiesse dans le guet, c'est la bravoure des timides.
Victor Hugo ; L'homme qui rit (1869)

Sur ta vie, ne parle pas avant qu'on t'interroge !
Victor Hugo ; L'homme qui rit (1869)

Dieu mesure la grandeur du bonheur à la petitesse des heureux.
Victor Hugo ; L'homme qui rit (1869)

Quand on s'aime, ce qui est exquis, ce sont les silences.
Victor Hugo ; L'homme qui rit (1869)

Babil d'amoureux, caquetage de moineaux !
Victor Hugo ; L'homme qui rit (1869)

L'orgueil, c'est là le talon où tous les héros sont vulnérables.
Victor Hugo ; L'homme qui rit (1869)