Philosophie prose, de Victor Hugo

Les 25 citations de Victor Hugo :

Le pied de l'échelle de l'inconnu est dans le tombeau.
Victor Hugo ; Philosophie prose (1835-1840)

Le suicide est une lutte entre deux craintes.
Victor Hugo ; Philosophie prose (1835-1840)

Le médisant qui te prend pour auditeur exploite aujourd'hui tes oreilles et demain tes ridicules.
Victor Hugo ; Philosophie prose (1835-1840)

Quand on est pas compris, c'est qu'on n'est pas intelligent.
Victor Hugo ; Philosophie prose (1835-1840)

À force de nains, on fait la somme du géant, on l'abat et on l'enchaîne.
Victor Hugo ; Philosophie prose (1835-1840)

Un homme de cœur doit savoir être offensé.
Victor Hugo ; Philosophie prose (1835-1840)

Toutes violences ont un lendemain.
Victor Hugo ; Philosophie prose (1835-1840)

Dieu est l'auteur de la pièce ; Satan est le directeur du théâtre.
Victor Hugo ; Philosophie prose (1835-1840)

Quand on est jeune, mourir c'est faire faillite, se tuer c'est faire banqueroute.
Victor Hugo ; Philosophie prose (1835-1840)

Les hypocrites les plus doux sont les plus redoutables.
Victor Hugo ; Philosophie prose (1835-1840)

L'imagination n'est autre chose que le reflet de la nature dans l'âme de l'homme.
Victor Hugo ; Philosophie prose (1835-1840)

L'homme trouve la raison en lui et la sagesse hors de lui.
Victor Hugo ; Philosophie prose (1835-1840)

Ce sera ma loi d'avoir vécu célèbre et ignoré ; je ne suis connu que de l'inconnu.
Victor Hugo ; Philosophie prose (1835-1840)

On ne souffre jamais que du mal que nous font ceux qu'on aime.
Victor Hugo ; Philosophie prose (1835-1840)

La suprême bassesse de la flatterie, c'est d'encourager l'ingratitude.
Victor Hugo ; Philosophie prose (1835-1840)

Mieux vaut une conscience tranquille qu'une destinée prospère.
Victor Hugo ; Philosophie prose (1835-1840)

Devant la conscience, être capable, c'est être coupable.
Victor Hugo ; Philosophie prose (1835-1840)

La vanité est la plus petite des petitesses.
Victor Hugo ; Philosophie prose (1835-1840)

Il y a suicide quand la crainte de la vie l'emporte sur la crainte de la mort.
Victor Hugo ; Philosophie prose (1835-1840)

Le travail est la meilleure des régularités, et la pire des intermittences.
Victor Hugo ; Philosophie prose (1835-1840)

La vie est une phrase interrompue.
Victor Hugo ; Philosophie prose (1835-1840)

J'ai pour principe d'admirer l'admirable et de m'en tenir là.
Victor Hugo ; Philosophie prose (1835-1840)

Vu du dehors, tout système paraît la prison de l'esprit ; vu au dedans, c'est un monde.
Victor Hugo ; Philosophie prose (1835-1840)

Pouvoir, vouloir, savoir, trois mots qui mènent le monde.
Victor Hugo ; Philosophie prose (1835-1840)

La vieillesse bien comprise est l'âge de l'espérance.
Victor Hugo ; Philosophie prose (1835-1840)

Quelques œuvres de Victor Hugo :