William Faulkner

Notre citation favorite :

La citation favorite

William Faulkner a dit :
L'amour, c'est comme la foudre : on n'en est nulle part à l'abri.

Les 32 citations de William Faulkner :

Un homme est la somme de ses propres malheurs.
William Faulkner ; Le bruit et la fureur (1929)

Respecter la nature veut également dire respecter les êtres humains, les Noirs inclus.
William Faulkner ; Monnaie de singe (1926)

Une mère éplorée n'a pas assez de cœur pour la douleur et la vengeance à la fois.
William Faulkner ; Requiem pour une nonne (1951)

Dans l'ennui, la solitude et le silence ne devraient pas en faire partie.
William Faulkner ; Les larrons (1962)

Vivez donc votre rêve, mais ne le réalisez pas.
William Faulkner ; Monnaie de singe (1926)

Sans les lois, la jeunesse nous balaierait de la terre, comme les corsaires de jadis écumaient les mers.
William Faulkner ; Monnaie de singe (1926)

Un vivant vaut toujours mieux qu'un mort.
William Faulkner ; Le bruit et la fureur (1929)

Mon rêve était de vieillir avec mes livres parmi mes roses.
William Faulkner ; Monnaie de singe (1926)

Entre la douleur et le néant, c'est la douleur que je choisis.
William Faulkner ; Aphorismes (1897-1962)

Si le mariage est le seul secours de l'homme, sa situation est quasiment sans espoir.
William Faulkner ; Tandis que j'agonise (1930)

La seule alternative dans la vie, c'est de progresser ou de mourir.
William Faulkner ; Aphorismes (1897-1962)

Il n'est jamais agréable de se convaincre de sa propre stupidité.
William Faulkner ; Monnaie de singe (1926)

On n'a pas trop de toute sa vie pour obtenir la grâçe éternelle.
William Faulkner ; Aphorismes (1897-1962)

Seule la vérité peut affronter l'injustice.
William Faulkner ; Requiem pour une nonne (1951)

Il croyait que c'était à la solitude qu'il tentait d'échapper, et non à lui-même.
William Faulkner ; Lumière d'août (1932)

La nature a créé la vigne vierge, mais le progrès a inventé le miroir.
William Faulkner ; Sanctuaire (1931)

Le bonheur et la liberté, c'est quelque chose qu'il faut gagner par ses efforts et son travail.
William Faulkner ; Aphorismes (1897-1962)

Tout le monde ne peut être heureux, mais chacun a le droit de tâcher de l'être.
William Faulkner ; Aphorismes (1897-1962)

Un avare ne saurait faire sauter son propre coffre-fort.
William Faulkner ; Tandis que j'agonise (1930)

Il y a des fois où je perds confiance dans la nature humaine.
William Faulkner ; Tandis que j'agonise (1930)

L'amour, c'est comme la foudre : on n'en est nulle part à l'abri.
William Faulkner ; Aphorismes (1897-1962)

Il n'existe rien qu'on puisse appeler le passé, parce que le passé existe dans le présent.
William Faulkner ; Aphorismes (1897-1962)

Je n'ai jamais eu de meilleur ami que moi-même.
William Faulkner ; Aphorismes (1897-1962)

Je ne donne jamais un conseil à quelqu'un parce qu'il pourrait le suivre.
William Faulkner ; Aphorismes (1897-1962)

En ce bas monde, le malheur peut frapper n'importe où, comme la foudre.
William Faulkner ; Tandis que j'agonise (1930)

La patience est le cheval le plus sûr.
William Faulkner ; Le hameau (1940)

La justice est le pain de l'honnête homme, mais c'est le poison du méchant.
William Faulkner ; Le hameau (1940)

Il est né, il a souffert, il est mort.
William Faulkner ; Le gambit du cavalier (1949)

Personne ne sait quand ni comment l'amour ou la foudre vont tomber, mais tout ce qu'on sait, c'est que ça tombe jamais deux fois au même endroit.
William Faulkner ; Le gambit du cavalier (1949)

La quantité de solitude que l'on peut supporter sans mourir a des limites.
William Faulkner ; Les palmiers sauvages (1939)

La mauvaise santé est la raison primordiale de tout ce qui est vie.
William Faulkner ; Le bruit et la fureur (1929)

Le sexe et la mort : la porte de devant et la porte de derrière du monde.
William Faulkner ; Monnaie de singe (1926)