Les dictons pour le mois de février

Les dictons du mois classés par jour :

Le 1er février :
Janvier et février comblent ou vident le grenier.
Que si janvier est bouier, ne le sont ni mars ni février.
À la saint Ignace l'eau est de glace.
Fleur de février, va mal au pommier.
Belle avoine de février, donne espérance au grenier.
En février poule naissante, sur le gerbier sera pondante.
Dans le courant de février, pleins d'eau les fossés en entier.
Lorsque janvier n'est pas favorable à l'araire, février n'est pas son frère.
Malgré février quand il arrive, bâtit la pie et pond la grive.
Mieux vaudrait voir un voleur au grenier qu'un homme les bras nus dans le mois de février.
Si février n'a pas de grands froids, le vent dominera tout le reste du mois.
En février les agneaux naissent plus beaux.
En février s'il grêle et s'il tonne, c'est marque d'un bel automne.
S'il tonne en février, de ta cave fais un grenier.
Lorsqu'il tonne au mois de février, l'huile en produit tient dans une cuiller.
Pluie de février vaut égout de fumier.
Février entre tous les mois, le plus court et le plus froid.
Février est de tous les mois, le plus court et le plus matois.
La veille de la chandeleur, l'hiver se passe ou prend vigueur.
S'il tonne en février, il faut jeter les fûts sur le fumier.
Neige de février vaut jus de fumier.
La neige qui tombe au mois de février, met en belle humeur l'usurier.
Neige que donne février met peu de blé au grenier.
La neige qui tombe en février, la poule l'emporte avec son pied.
Eau de février vaut jus de fumier.
Fleur de février, ne va pas au pommier.
Belle avoine de février donne espérance au grenier.
En février, moitié en grange et moitié en grenier.
Si février ne donne pas ses bourrasques, tous les mois sont courroucés.
Février trop doux présage un printemps froid.
Si février ne vomit pas ses fièvres, le vent souffle pendant toute l'année.
L'avoine de février remplit le grenier.
Février, le plus court des mois, est de tous le pire à la fois.

Le 2 février :
Si le deuxième de février le soleil apparaît entier, l'ours étonné de sa lumière s'en va remettre en sa tanière, et l'homme économe prend soin de faire aménager son foin ; car l'hiver, tout ainsi que l'ours, séjourne encore quarante jours.
Si l'hiver ne fait son devoir au mois de décembre et janvier, au plus tard il se fera voir vers le deuxième de février.
Chant de la grive, au second de février, c'est tant de froid en dernier qu'en premier.
S'il pleut sur la chandelle, il pleut sur la javelle.
Si la chandeleur arrivant le soleil brille au firmament, le froid sera certainement pire après qu'il ne fut avant.
Chandeleur claire, hiver derrière ; chandeleur trouble, hiver redouble.
Rosée à la chandeleur, hiver à sa dernière demeure.
Quand Notre-Dame de la chandeleur luit, l'hiver quarante jours s'ensuit.
Quand le soleil à la chandeleur fait lanterne, quarante jours après il hiverne.
La chandeleur claire, laisse un hiver derrière.
Quand le soleil luit à la chandeleur, croyez qu'encore un hiver vous aurez.
La chandeleur noire, l'hiver a fait son devoir ; la chandeleur trouble, l'hiver redouble.
À la chandeleur, l'hiver cesse ou reprend vigueur.
Quand il pleut sur la chandelle, il pleut sur la javelle.
Si le jour de la chandeleur il fait beau, il y aura du vin comme de l'eau.
Lorsqu'à la chandeleur le soleil luit sur la cire, la récolte en foin est des plus pires.
Autant l'alouette chante avant la chandeleur, autant elle se tait après.
À Notre-Dame de la chandeleur, ou grand froid ou grande neige.
À la chandeleur, cesse de filer, mets ton rouet derrière la porte, et tire ta charrue.
À la chandeleur, l'hiver se passe ou prend vigueur.

Le 3 février :
Si le jour de la saint Blaise est serein, bon temps pour le grain.
S'il ne pleut ou ne neige à la saint Blaise, en mars, le froid en prendra à son aise.
Le lendemain de saint Blaise, souvent l'hiver s'apaise.

Le 4 février :
À sainte Véronique, les marchands de marrons plient boutique.
Le lendemain de saint Blaise, souvent l'hiver s'apaise.
Prends bien garde au lendemain de saint Blaise, s'il est serein ; car cela présage une année très fertile et très fortunée.
À la saint Isidore si le soleil dore, le blé sera hait et chenu mais le pommier sera nu.

Le 5 février :
À la sainte Agathe, l'hiver se hâte.
À la sainte Agathe, les oignons se plantent même dans la glace.
Pour la sainte Agathe, sème ton oignon fût-il dans la glace, il deviendra bon.
À sainte Agathe va à ta vigne, si ce n'est pour y travailler, du moins pour y déjeuner.
Quand pour sainte Agathe il pleut, le maïs croît sur les pierres.
Eau qui court à la sainte Agathe mettra du lait dans la baratte.

Le 6 février :
À la saint Gaston, surveille tes bourgeons.
À la saint Gaston, bien souvent le temps n'est pas bon.

Le 7 février :
Si février ne févrière pas, tout mois de l'an peu ou prou le fera.
Février entre tous les mois, le plus court et le moins courtois.
Si février n'est pas pluvieux, ménage ton grenier.

Le 8 février :
À la sainte Jacqueline, froid et bruine.
Été de la saint Jean, quelques jours cléments.

Le 9 février :
Si du chanvre tu veux récolter, au carnaval faut danser.
S'il pleut le jour de carnaval, la terre est altérée toute l'année.
Le soir du mardi gras, faut danser sur les fumiers pour avoir des navets.
À la sainte Apolline, bien souvent l'hiver nous quitte.
À la sainte Apolline présage certain, l'hiver s'achemine ou touche à sa fin.

Le 10 février :
Quand février commence en lion, il finit comme un mouton.
Quand la bise oublie février, elle arrive en mai.

Le 11 février :
Février, bon mois, pour semer carottes et pois.
Si février est chargé d'eau, le printemps n'en sera que plus beau.

Le 12 février :
Saint Félix et la Présentation amènent le froid pour de bon.
Si le soleil rit le jour de la sainte Eulalie, il y aura pomme et cidre à la folie.

Le 13 février :
Pluie de février vaut jus de fumier.
De sainte Béatrice la nuée assure six semaines mouillées.

Le 14 février :
À la saint Valentin, tous les vents sont marins.
À la saint Valentin, la pie monte au sapin.

Le 15 février :
Au milieu de février, la grange et le grenier son réduits à moitié.
Le quinze février considère quel temps il fait ; tel temps espère.
Le quinze février tu dois avoir ton porc entier, moitié grange, moitié grenier, aussi bien que moitié fumier.
À moitié février, journal entier.
À la saint Claude, regarde ton seau, tu ne le verras pas plus haut.
Au milieu de février, le jour et la nuit sont pareils.

Le 16 février :
À la sainte Julienne, faut toujours que le soleil vienne.
S'il neige à la saint Onésime, la récolte est à l'abîme.

Le 17 février :
À la saint Alexis, foin occis.
Février pluvieux, mars hâleux, bons pour les laboureux.
Fossés pleins en février, abondance dans les greniers.

Le 18 février :
À la saint Alexandre, finies les cendres.
À la saint Bernadette, souvent le soleil est de la fête.

Le 19 février :
À la saint Siméon, la neige et les tisons.
Février, le plus court des mois, est aussi le pire cent fois.
La nouvelle lune de février, sert pour l'année de calendrier.

Le 20 février :
Souvent à la sainte Aimée, la campagne est enneigée.
Pluie de février, emplit les greniers.

Le 21 février :
Il est trop tard à la saint Pépin, pour planter les arbres à pépins.
À la saint Pierre-Damien, l'hiver reprend ou s'éteint.

Le 22 février :
Le temps qu'il fait le jour de la sainte Isabelle, dure jusqu'aux Rameaux.
Neige à la sainte Isabelle, fait la fleur plus belle.

Le 23 février :
Souvent à la saint Lazare, le froid gagne ou file à la montagne.
À la saint Florent, l'hiver s'en va ou reprend.
À la saint Florent, il est bien de semer le froment, mais sans perdre de temps.

Le 24 février :
À la saint Modeste, repique tes choux s'il t'en reste.
À la saint Mathias, jour et nuit ne diffèrent pas.
Quand saint Mathias trouve de la glace, il la casse.
Saint Mathias, le replâtreur, sans neige ne pourrait faire.
Saint Mathias casse la glace ; s'il n'y en a pas, il en fera.
À la saint Mathias, neige et glace.
Qui se signe à la saint Mathias, un an de santé il aura.
À la saint Mathias, la pie fait son nid.

Le 25 février :
S'il fait beau et sec à la saint Roméo, garde du foin pour tes chevaux.
Il vaut mieux voir un loup dans le troupeau, qu'un mois de février trop beau.
Lune de Mardi-Gras, tonnerre entendra.

Le 26 février :
Vents forts à la saint Nestor, bon vin à la saint Marcellin.
S'il tonne en février, point de vin tiré.
Quand il tonne en février, il faut monter les tonneaux au grenier.

Le 27 février :
À la sainte Honorine, bourgeonne l'aubépine.
Gelée du jour sainte Honorine, rend toute la vallée chagrine.

Le 28 février :
Ciel clair à la saint Romain, c'est beaucoup de bien et de bon vin.
Beau ciel à la saint Romain, il y aura des denrées et du bon vin.
Le dernier jour de février doit laisser le fossé comble.
Février est des mois de l'année, le moins long et le plus mauvais.
Si février ne frévote, mars vient qui le garrotte.
Quand février n’est pas rigoureux, mars écorche.
Quoique court, le mois de février est le plus méchant de tous.
Février trop doux, printemps en courroux.

Le 29 février :
En l'année bissextile, garde du blé pour l'an qui suit.
Quand février prend un jour, souvent de catastrophes il est lourd.
N'aie nulle peur de l'année bissextile, mais de celle d'avant et de celle d'après.

Autres rubriques :