Les dictons pour le mois de mai

Les dictons du mois classés par jour :

Le 1er mai :
En mai, fais ce qu'il te plaît.
Au premier mai, fleurit le bon muguet.
Bourgeons de mai, remplit le chai.
Au mois de mai, blé et vin naît.
Au mois de mai, le seigle déborde la haie.
Mai clair et venteux, fait l'an plantureux.
Le temps est vite réchauffé, par les doux rayons du soleil de mai.
Le temps est réchauffé, par la lune de mai.
Rosées du mois de mai, rendent le mois d'août gai.
Brouillard en mai bientôt pleut, ou gèle en mai plus qu'on ne veut.
S'il pleut premier mai peu de coings, s'il pleut le deux tu n'as plus rien.
Qui a la fièvre au mois de mai, le reste de l'an vit sain et gai.
Au mois de mai la chaleur, de tout l'an fait la valeur.
Frais mois de mai et chaud juin amènent pain et vin.
De la pluie le premier jour de mai, ôte aux fourrages sa qualité.

Le 2 mai :
Mai sans rose, rend l'âme morose.
Au jour de la Saint-Boris par malheur, c'est un mauvais vendangeur.
Pluie de mai grandit l'herbette, mais c'est signe de disette.

Le 3 mai :
Lorsqu'il pleut le 3 mai, point de noix au noyer.
Si à Saint-Jacques l'apôtre pleure, bien peu de glands il demeure.
Si au 3 mai il pleut, l'été sera pluvieux.
Au 3 mai ensoleillé, un bel été est assuré.

Le 4 mai :
Rosée de mai, fait tout beau ou tout laid.
C'est à la saint-Antonin, que vend son vin le malin.
À la saint-Antonin, les amoureux se prennent la main.

Le 5 mai :
Sainte-Judith, voit pinson au nid.
Qui n'a pas semé à la Sainte-Croix, au lieu d'un grain en mettra trois.
Pluie de la Croix, disette de noix.
Le temps de Sainte-Judith, va durer jusqu'au dix-huit.
À la Sainte-Judith, beau temps se précipite.

Le 6 mai :
S'il pleut à la petite Saint-Jean, toute l'année s'en ressent.
Soleil à la petite Saint-Jean, mois de mai fleurissant.

Le 7 mai :
Plus mai est chaud, plus l'an vaut.
Chaleur au mois de mai, de tout l'an fait la beauté.

Le 8 mai :
Au jour de Saint-Boniface, toute boue s'efface.
À la Saint-Boniface, mai pluvieux nous fait face.

Le 9 mai :
le mois de mai de l'année, décide la destinée.
Brouillard de mai et chaleur de juin, aménent la moisson à point.

Le 10 mai :
C'est à la Saint-Antonin, que vend son vin le malin.
À la Saint-Antonin, se pointe le mois de juin.

Le 11 mai :
Gare s'il gèle à la sainte-Estelle.
Aux trois Saints de glace, fais toujours face.

Le 12 mai :
Saint-Mamert, Saint-Servais, Saint-Pancrace, de leur passage laissent souvent trace.
Saint-Servais, Saint-Mamert et Saint-Pancrace, apportent souvent la glace.

Le 13 mai :
Avant Saint-Servais, point d'été.
À la Saint-Servais, se décide l'été.
Après Saint-Servais, plus de gelée.

Le 14 mai :
Saint-Matthias casse la glace, s'il n'en trouve pas il faut qu'il en fasse.
À la Saint-Matthias, tout chaud ou de glace.

Le 15 mai :
À la Sainte-Denise, s'arrête la bise.
À la Sainte-Denise, le froid n'en fait plus à sa guise.

Le 16 mai :
À la Saint-Honoré, s'il fait gelée le vin diminue de moitié.
À la mi-mai queue de l'hiver, Saint-Honoré que de pois verts.

Le 17 mai :
S'il tonne au jour de Saint-Pascal, sans grêle ce n'est pas un mal.
À la Saint-Pascal, s'il fait beau l'été sera méridional.
Tonnerre de Saint-Pascal, sans grêle ce n'est pas un mal.

Le 18 mai :
Bon fermier à Sainte-Juliette, doit vendre ses poulettes.
À la Saint-Félix, tous les lilas sont fleuris.

Le 19 mai :
Craignez le petit Yvonnet, c'est le pire de tous quand il s'y met.

Le 20 mai :
Brouillard de mai chaleur de juin, amènent la moisson à point.
À la Saint-Bernardin, compte tes barriques de vin.
S'il pleut à la Saint-Bernardin, tu peux dire adieu à ton vin.

Le 21 mai :
Sel de mai sel du mois, n'enrichit pas le bourgeois.
À la Saint-Constantin, compte tes sous dans tes mains.
Au mois de mai pour une fois, le vent ne court pas sur le toit.

Le 22 mai :
Beau temps du jour Sainte-Emilie, donne du fruit à la folie.
À la Sainte-Julie, le soleil ne quitte pas son lit.
À Sainte-Emilie, luzerne à pleine folie.

Le 23 mai :
À la Saint-Didier soleil orgueilleux, nous annonce un été joyeux.
À la Saint-Didier, ramasse tout dans son devantier.
Sème tes haricots à la Saint-Didier, pour un tu en auras un millier.
Haricot semé à la Saint-Didier, en rapporte un demi-setier.
Qui sème les haricots à la Saint-Didier, les récolte par poignées.

Le 24 mai :
Après Sainte-Angèle, le jardinier ne craint plus le gel.
Celui qui s'allège avant le mois de mai, certainement ne sait pas ce qu'il fait.

Le 25 mai :
Quand la Saint-Urbain est passée, le vigneron est rassuré.
Bon vin à la Saint-Urbain, bourré du soir au matin.
Soleil à la Saint-Urbain, présage une année de vin.

Le 26 mai :
Quand il pleut à la Saint-Philippe, le pauvre n'a pas besoin du riche.
Soleil à la Saint-Bérengère, présage d'un bel été et hiver.

Le 27 mai :
À la Saint-Ildevert, est mort tout arbre qui n'est point vert.

Le 28 mai :
Soleil de Saint-Germain, nous promet du bon vin.
À la Saint-Germain, les jours sont beaux tous les matins.

Le 29 mai :
Le jour de Saint-Maximin, s'embaume le jasmin.
À la Saint-Gérard, les radis sont encore rares.

Le 30 mai :
Si le dicton dit vrai, méchante femme s'épouse en mai.
Lorsque mai est trop jardinier, cela ne remplit pas le grenier.

Le 31 mai :
Pluie de Sainte-Pétronille, change raisin en grapilles.
Eau de Sainte-Pétronille, change le raisin en grapille.
S'il pleut à la Sainte-Pétronille, pendant quarante jours elle trempe ses guenilles.

Autres rubriques :