Publilius Syrus, ou Publius Syrus (6)

Les meilleures paroles de Publilius Syrus :

Quand le sort obstiné s'acharne à nous trahir, toute prudence échoue, et ne peut qu'obéir.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Le pauvre lutte, hélas ! contre le pot de fer, le jour où avec le riche il veut aller de pair.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

À la coupe dorée aisément on se grise, et parfois le bonheur nous pousse à la sottise.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Le mal contre lequel on peut se prémunir, c'est grande folie de notre part de le laisser venir.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Le monde avec raison poursuit de ses mépris, la juste pauvreté qui du luxe est le prix.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Aimable et doux tourment, quand, pour mieux en jouir, nous savons à propos ménager un plaisir.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Tous les biens de l'avare, et l'or qu'il met en tas, ne sont pas plus à lui que les biens qu'il n'a pas.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Soupçonner un homme d'honneur c'est l'outrager, sinon de bouche, au moins de cœur.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Un esprit soupçonneux n'admet pas que personne, puisse encore avoir foi dans les gens qu'il soupçonne.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Ou garde le silence, ou dis-moi des choses, qui fassent regretter de voir tes lèvres closes.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Avant de se passer la corde autour du cou, on veut encore choisir un arbre de son goût.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Pour celui qui commande, il est de la prudence, de prévoir et la bonne et la mauvaise chance.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Nettoyons le dedans plutôt que le dehors, et les taches de l'âme avant celles du corps.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Quand de tant de périls il marche accompagné, un jour de plus pour l'homme est un jour de gagné.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

À tout être violent et brutal, traite-le non comme un homme, et bien moins qu'un animal.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Délibérer avec lenteur est sage, mais cette lenteur ne doit pas être éternelle.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Condamné faussement, arme-toi de constance : Nul ne jouit longtemps d'une inique sentence.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Sur ton ivresse, crois-moi, tu t'excuses en vain : Ta faute est bien ta faute, non celle du vin.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Laisse, sans t'en moquer, chacun faire à sa guise, de crainte qu'à ton tour on te ridiculise.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

L'occasion se perd, rarement elle s'offre.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

La fortune fait perdre l'esprit à celui qu'elle favorise trop.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Quand vous froissez un cœur qui ne bat que pour vous, vos larmes ont bientôt désarmé son courroux.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

La liste des auteurs populaires :