Robert Sabatier (5)

Les meilleures paroles de Robert Sabatier :

On ne s'ennuie pas de l'ennui.
Robert Sabatier ; Le lit de la merveille (1997)

Heureux moment que celui où la femme vous précipite dans sa chute de reins.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Avant le mariage, tout a été dit ; après, on ne trouve qu'à redire.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Le mariage est un poème d'amour, mais en prose.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Aimer, c'est ne plus penser à autre chose.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

En amour, ceux qui savent tout n'y connaissent rien.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Le plus parfait amour est le toi et le moi devenus synonymes.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Le rire sucre les larmes.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Tout bien réfléchi, il est indispensable de réfléchir encore.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Il faut presser sa pensée comme une olive jusqu'à la coulée de l'huile écrite.
Robert Sabatier ; L'oiseau de demain (1981)

La morale du savoir est de faire comme si on ne savait pas.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Quand les langues du savoir utilisent trop de maquillage, ce sont les fards qui discutent entre eux.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Agrandir le domaine des idées plutôt que l'espace des bibliothèques.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Le mot qui désigne le mieux l'oisiveté du penseur est le mot travail.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Il est fort curieux que les liens du mariage soient considérés comme un heureux dénouement !
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Les pierres tombales : ces presse-papiers qu'on pose sur les morts pour qu'ils ne s'envolent pas.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

L'amour qui n'anéantit pas l'égoïsme le double.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Dès que l'on sait pourquoi on aime, on est bien proche de n'aimer plus.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

La fidélité est une des formes de la paresse.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Vouloir est ce verbe qui ne se conjugue bien qu'au présent.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Quand le médecin ment, la maladie dit la vérité.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Les échecs d'autrui ne semblent exister que pour nous faire croire à notre réussite.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Une seule promesse tenue peut faire oublier les autres.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Le besoin que nous avons du monde nous laisse toujours à croire que le monde a besoin de nous.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Le volume d'une œuvre n'atteint jamais celui de ses épluchures.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)