Les pensées et réflexions sur l'amant

Les pensées d'auteurs connus sur amant :

La liberté est incompatible avec l'amour, un amant n'est jamais qu'un esclave.
Pensée de Marguerite de Launay ; Le livre de l'amour (1858)

Les femmes aiment assez à voir un amant faire le plaintif autour d'elles ; mais il en est peu qui, dans la concurrence d'un amant entreprenant et d'un amant timide, donnent la préférence au second.
Pensée de Ninon de Lenclos ; Lettre au marquis de Sévigné (date inconnue)

La paix est assurée dans le ménage quand madame a son amant, et monsieur sa maîtresse.
Pensée de Charles Fourier ; Théorie des quatre mouvements (1807)

Les amantes platoniques sont toujours un peu méprisables.
Pensée de Rémy de Gourmont ; Les réflexions sur la vie (1895-1898)

Ce qui fait que les amants et les maîtresses ne s'ennuient point d'être ensemble, c'est qu'ils parlent toujours d'eux-mêmes.
Pensée de La Rochefoucauld ; Les réflexions ou sentences et maximes morales (1665)

La colère des amants est de courte durée.
Pensée de Ménandre ; Les maximes et pensées morales - IVe s. av. J.-C.

La flatterie est un hommage que tout amant doit à sa maîtresse, c'est une preuve de son admiration.
Pensée de Marie-Jeanne Riccoboni ; The foundling, ou L'enfant trouvé (1755)

La pensée d'un amant est un gouffre plus profond que la baie de Portugal, et il est bien difficile de dire ce qu'il y a au fond d'un homme ; la sonde serait attachée à une corde de cent mille toises de longueur, et on la déviderait jusqu'au bout, qu'elle filerait toujours sans rien rencontrer qui l'arrêtât.
Pensée de Théophile Gautier ; Mademoiselle de Maupin (1835)

Il est des femmes qui regardent les amants du même œil que les cartes : elles s'en servent pour jouer quelque temps, elles les rejettent ensuite, en demandent des neuves, et finissent par perdre avec les neuves tout ce qu'elles ont gagné avec les vieilles.
Pensée de Sophie Arnould ; Les pensées, maximes et anecdotes (1740-1802)

L'amant qui ne dépense qu'en soupirs n'est payé qu'en espérances.
Pensée de Sophie Arnould ; Les pensées, maximes et anecdotes (1740-1802)

Beaucoup d'amants qui n'osent pas quitter leur maîtresse parlent de la pitié qu'elle leur inspire. Les femmes discernent avec justesse que cette pitié-là est une forme d'un abominable égoïsme. Il y a un attendrissement sur les maux que l'on cause qui ressemble à la plus cruelle férocité. Il est fait d'un délice de se sentir aimé sans aimer, vilain sentiment dont l'homme s'excuse à ses propres yeux en plaignant sa victime. Rien de plus raffiné comme hypocrisie.
Pensée de Paul Bourget ; La physiologie de l'amour moderne (1889)

On n'est jamais ni le premier ni le dernier amant d'une femme.
Pensée de Paul Bourget ; La physiologie de l'amour moderne (1889)

Une coquette est une rose dont chaque amant cueille un pétale, il ne reste que les épines pour le mari.
Pensée de Alphonse Esquiros ; L'esprit des anglais (1856)

Une femme qui a un amant est un ange, une femme qui a deux amants est un monstre, une femme qui a trois amants est une femme.
Pensée de Victor Hugo ; Faits et croyances (1840)

Si mon amant me quittait, j'en prendrais un autre !
Pensée de Marie du Deffand ; Les lettres à Horace Walpole, le 1er avril 1769.

Un amant est heureux d'enrichir ce qu'il aime ; l'amant qu'on enrichit est plus heureux encore : le premier craint toujours d'être aimé pour son or, le second est toujours certain d'être aimé pour lui-même.
Pensée de Adolphe Ricard ; L'amour, les femmes et le mariage (1857)

Un amant spécialisé dans l'amour de l'aimable est un amant suspect.
Pensée de Vladimir Jankélévitch ; Le traité des vertus (1968-1972)

Un amant qu'on n'aime plus est encore bon à quelque chose : il sert à cacher celui qu'on aime.
Pensée de Adolphe Ricard ; L'amour, les femmes et le mariage (1857)

Amants, faites-vous de plus en plus jouir.
Pensée de André Breton ; Introduction au discours sur le peu de réalité (1927)

Un amant est souvent plus jaloux que mille maris.
Pensée de Jonathan Swift ; Les instructions aux domestiques (1745)

Il est plus facile d'être amant que mari, par la raison qu'il est plus difficile d'avoir de l'esprit tous les jours que de dire de jolies choses de temps en temps.
Pensée de Honoré de Balzac ; La physiologie du mariage, Le catéchisme conjugal (1829)

Des deux amants ; à moi la dame, à vous le brigand.
Pensée de Victor Hugo ; Hernani, II, 1 (1830)

Chez les amants, la part du cœur ne peut pas être réduite à une illusion des sens.
Pensée de Maurice Chapelan ; Amours amour (1967)

Craignez, amants trop heureux, votre félicité même : Plus un bonheur est extrême, et plus il est dangereux.
Pensée de Jean-Baptiste Rousseau ; Les filets de Vulcains, Cantate XI (1729)

Un amant novice est fade et ridicule !
Pensée de Destouches ; Le philosophe marié, le 15 février 1727.