Anatole France (4)

Les meilleures pensées de Anatole France :

Il en est des bêtes comme des hommes, on les estime sur l'apparence.
Pensée de Anatole France ; Abeille (1882)

Un homme qui dit tout ce qu'il pense et comme il le pense est aussi inconcevable dans une ville qu'un homme allant tout nu.
Pensée de Anatole France ; Le mannequin d'osier (1897)

L'armée, c'est la sécurité et c'est l'espérance. C'est aussi l'école du devoir. Où trouver ailleurs que chez elle l'abnégation et le dévouement ?
Pensée de Anatole France ; Le mannequin d'osier (1897)

La vue d'une jolie femme est une bonne fortune pour un honnête homme.
Pensée de Anatole France ; Le mannequin d'osier (1897)

La fortune étant changeante, nos maux ont déjà trop duré pour ne pas bientôt faire place à la félicité.
Pensée de Anatole France ; Le mannequin d'osier (1897)

Une femme qui a trahi la foi conjugale est capable des plus grands crimes.
Pensée de Anatole France ; La rôtisserie de la reine Pédauque (1892)

La brièveté de la vie des hommes est la cause principale de leur ignorance et de leur férocité. Ils vivent trop peu pour apprendre à vivre.
Pensée de Anatole France ; Abeille (1882)

Sachant combien les hommes sont ignorants, sots et méchants, je me soucie peu de ce qu'ils pensent et de ce qu'ils font. À cela près que, pour donner du prix à la vie de cette race orgueilleuse et misérable, les hommes ont le courage, les femmes la beauté et les petits enfants l'innocence ! L'humanité tout entière est déplorable ou ridicule.
Pensée de Anatole France ; Abeille (1882)

À qui cherche dispute, le marteau tombe sur l'enclume.
Pensée de Anatole France ; Récits de vieux marins (2007)

La nature n'a pas de fléau plus terrible qu'une femme bavarde.
Pensée de Anatole France ; La comédie de celui qui épousa une femme muette (1908)

Nos morts nous ordonnent de vivre et de combattre en citoyens d'un peuple libre, de marcher résolument dans l'ouragan de fer vers la paix qui se lèvera comme une belle aurore sur l'Europe affranchie des menaces de ses tyrans, et verra renaître, faibles et timides encore, la Justice et l'Humanité étouffées par le crime.
Pensée de Anatole France ; Abeille (1882)

On voit tant de malhonnêteté en ce bas monde ! Avisez, soyez prudent.
Pensée de Anatole France ; Jocaste et le chat maigre (1879)

L'éloquence politique est l'art de promettre sans tenir, de jeter de la poudre aux yeux des autres.
Pensée de Anatole France ; Dernières conversations avec Anatole France (1927)

Promettre est un, et tenir sa promesse est un autre.
Pensée de Anatole France ; Le château de Vaux-le-Vicomte (1888)

On ne peut tout apprendre à la fois.
Pensée de Anatole France ; Nos enfants, Scènes de la ville et des champs (1887)

Il y a en ce monde des désirs qui ne sont jamais contentés.
Pensée de Anatole France ; Nos enfants, Scènes de la ville et des champs (1887)

La mort est la seule récompense de la vie.
Pensée de Anatole France ; L'anneau d'améthyste (1899)

Le véritable salaire du bien est de l'avoir fait.
Pensée de Anatole France ; Sur la pierre blanche (1905)

L'avarice est la première vertu des sociétés humaines.
Pensée de Anatole France ; Sur la pierre blanche (1905)

La haine engendre la haine.
Pensée de Anatole France ; Les contes de Jacques Tournebroche (1908)

Dieu, qui créa la femme, voulut qu'elle fût plus jolie que l'homme, mais aussi plus fragile.
Pensée de Anatole France ; Histoire et littérature (1915)

Tant que la société sera fondée sur l'injustice, les lois auront pour fonction de défendre l'injustice.
Pensée de Anatole France ; Jean Marteau (1904)

La justice est la consécration de toutes les injustices.
Pensée de Anatole France ; Jean Marteau (1904)

Il y a pour conserver le bonheur un secret : C'est d'être bon.
Pensée de Anatole France ; Vers les temps meilleurs (1906)

Il ne suffit pas dans le mariage, d'aimer, de chérir, d'adorer : il faut encore compatir.
Pensée de Anatole France ; Vers les temps meilleurs (1906)