Les pensées et réflexions sur écrire

Les pensées d'auteurs connus sur écrire :

On ne doit jamais rien écrire qu'en le signant, et on doit se garder surtout du pseudonyme. Quand on ne peut pas mettre son nom au bas d'un écrit, c'est le signe infaillible qu'on ne devait pas l'écrire, et qu'on ne doit pas le publier.
Pensée de Henri Lacordaire ; Les pensées et réflexions choisies (1897)

Si Dieu n'a pas écrit dans les nuages : Espérez ou craignez, il l'a écrit dans nos cœurs.
Pensée de Jean-Jacques de Lingrée ; Les réflexions, pensées et maximes (1814)

Qui veut penser, qui veut écrire, ne doit consulter que la conviction d'une raison méditative.
Pensée de Germaine de Staël ; La littérature (1799)

Ne pas écrire correctement, c'est dévoiler le peu d'éducation qu'on a reçu.
Pensée de Jean-Benjamin de Laborde ; Les pensées et maximes (1791)

Si ma manière d'écrire vous plaît, sachez que la vôtre me charme.
Pensée de Roger de Bussy-Rabutin ; Ses mémoires (1693)

Il y a les auteurs qui écrivent avec de la lumière, d'autres avec du sang, avec de la lave, avec du feu, avec de la terre, avec de la boue, avec de la poudre de diamant et enfin ceux qui écrivent avec de l'encre, les malheureux, avec de l'encre tout simplement.
Pensée de Pierre Reverdy ; Le livre de mon bord (1948)

Pour écrire, il faut vivre dans la connaissance des mots et l'amitié des phrases.
Pensée de Erik Orsenna ; Et si on dansait ? (2009)

Apprendre à bien écrire, c'est aussi apprendre à juger les bons écrivains.
Pensée de Antoine Albalat ; L'art d'écrire enseigné en vingt leçons (1899)

À force de vouloir écrire, on finit par ne plus savoir écrire.
Pensée de Antoine Albalat ; Le travail du style (1909)

Écrire est une noble ambition, mais pour écrire il faut avoir du talent.
Pensée de Antoine Albalat ; Comment on devient écrivain (1925)

Écrire, c'est le plaisir de vivre avec une pensée, de la mûrir, de la vêtir, de la faire forte et belle.
Pensée de Antoine Albalat ; L'art poétique de Boileau (1929)

La règle, pour bien écrire et soigner son style, c'est qu'il faut laisser refroidir son premier jet, jusqu'à ce que le texte vous en redevienne étranger. On reprend ensuite ses phrases ; on rature, on biffe, on allège, on résume, essaye de concentrer sa pensée dans le moins de mots possible. La page est-elle noire, recopiez-la, c'est essentiel. Une fois recopiée, elle vous paraîtra tout autre.
Pensée de Antoine Albalat ; Le travail du style (1909)

L'art d'écrire est fondé sur la mémoire.
Pensée de Emmanuel Kant ; Anthropologie (1798)

Écrivez, quand vous êtes triste, mélancolique ou heureux, quand vous éprouvez le besoin de soulager votre cœur ou votre esprit, quand vous ressentez le besoin de partager vos émotions avec autrui, de demander, de questionner, de communiquer aux autres vos états d'âme : écrivez ce que vous ressentez.
Pensée de Henri-Frédéric Amiel ; Les fragments d'un journal intime (1821-1881)

Une pensée non écrite n'est pensée qu'à demi.
Pensée de Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

L'art de bien parler n'est pas autre chose que l'art de bien écrire.
Pensée de Antoine Albalat ; Comment on devient écrivain (1925)

Il n'est personne qui ne soit capable d'écrire un peu moins mal en se corrigeant.
Pensée de Antoine Albalat ; Souvenirs de la vie littéraire (1921)

Les écrivains qui écrivent bien et ne se vendent pas méprisent ceux qui se vendent bien et écrivent mal.
Pensée de Antoine Albalat ; Comment on devient écrivain (1925)

Il faut écrire comme on parle, à condition que l'on parle bien.
Pensée de Antoine Albalat ; Comment il ne faut pas écrire (1921)

Bien écrire, c'est tout à la fois bien penser, bien sentir et bien rendre.
Pensée de Antoine Albalat ; L'art d'écrire enseigné en vingt leçons (1899)

Ecrire est une noble ambition, mais pour bien écrire, il faut avoir du talent.
Pensée de Antoine Albalat ; Comment on devient écrivain (1925)

La prétention fait écrire.
Pensée de Amélie Nothomb ; Le sabotage amoureux (1993)

Quand on veut rompre, on écrit, pour annoncer la rupture.
Pensée de Simone de beauvoir ; Le deuxième sexe (1949)

Écrire ne coûte rien mais nous procure d'infinis plaisirs.
Pensée de Raymond Queneau ; Les pensées (1903-1976)

Écrire une préface, c'est sonner à la porte de quelqu'un pour lui tirer la langue.
Pensée de Soren Kierkegaard ; Les maximes et pensées (1813-1855)