Henri-Frédéric Amiel (4)

Les meilleures pensées de Henri-Frédéric Amiel :

Mon âme ne se découvre que dans l'intimité sûre.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 10 décembre 1872.

La douceur de se faire du bien est un pain blanc.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 3 juin 1877.

Rendre heureux est encore le plus sûr des bonheurs.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 30 mai 1877.

Chacun juge d'après soi-même, c'est pourquoi nos jugements nous jugent et nous décèlent.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 20 mai 1869.

La paresse s'empare de tout prétexte pour se croiser les bras.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 13 janvier 1853.

Le devoir est la nécessité volontaire, la lettre de noblesse de l'homme.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 5 mai 1848.

Un badinage sans fiel peut provoquer des rancunes sans fin.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 20 février 1878.

Agis à découvert, va à ton but franchement, sans mystère, et le front toujours levé.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 13 octobre 1840.

Ose être toi-même, et dis-toi que tu en vaux un autre.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 13 octobre 1840.

Apprends à avoir confiance en toi, et tu sauras vivre.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 22 novembre 1865.

Qui a plus de confiance en soi a un plus joyeux courage.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 10 mars 1867.

Le baiser sur la bouche est l'hymen poétique.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 6 août 1861.

Qui ne réussit pas à se faire comprendre, et qui a la majorité contre lui, est relativement un fou, un isolé, un énigmatique.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 3 décembre 1875.

Chaque négligence est un grief qu'on n'oublie jamais.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 4 août 1863.

Sois ce que tu dois être, le reste regarde Dieu.
Henri-Frédéric Amiel ; Fragments d'un journal intime (1821-1881)

Le découragement, c'est le vampire qui nous boit le sang du cœur, et qui nous ôte la force de faire.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 22 septembre 1869.

Enfant, on est libre ; libre, on est malheureux.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 14 décembre 1849.

Le succès bien souvent ne vaut pas ce qu'il coûte.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 30 mars 1875.

Les droits d'autrui sont aussi sacrés que les droits personnels.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 6 mars 1872.

Vivre, c'est faire du bien, vivre c'est aimer et vouloir.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 6 mai 1872.

Vivre, c'est se guérir et se renouveler tous les jours, c'est aussi se retrouver et se reconquérir.
Henri-Frédéric Amiel ; Fragments d'un journal intime (1821-1881)

Le savoir-faire et le courage ne font pas la destinée, mais y contribuent.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 2 octobre 1872.

Entre mes rêves et moi, il y a toujours un abîme que je n'ai jamais essayé de franchir.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 12 février 1853.

Le manque d'amour me rend stérile, le bonheur me rendrait fécond.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 12 février 1853.

La paresse est ingénieuse, elle sait se faire de l'ignorance un bouclier.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 12 février 1853.