Les pensées et réflexions sur les hommes

Les pensées d'auteurs connus sur hommes :

J'aime les prêtres, avec les médecins, ce sont les hommes qui en savent le plus sur l'homme.
Pensée de Maurice Chapelan ; Main courante (1957)

Les hommes vieillissent, mais ne mûrissent pas.
Pensée de Alphonse Daudet ; Les notes sur la vie (1899)

Deux sortes d'hommes ne réfléchissent point : l'homme effrayé et le téméraire.
Pensée de la sagesse populaire ; Le recueil d'apophtegmes et axiomes (1855)

Les hommes sont ce que les institutions les font.
Pensée de Louis-Napoléon Bonaparte ; Œuvres de Napoléon III (1854-1869)

Tous les hommes sont égaux par la nature et devant la loi.
Pensée de Louis-Napoléon Bonaparte ; Œuvres de Napoléon III (1854-1869)

Les hommes ne sympathisent qu'avec ce qui est plein de vie.
Pensée de Johann Wolfgang von Goethe ; Les maximes et réflexions (1749-1832)

On ne peut corriger les hommes qu'en les faisant voir tels qu'ils sont.
Pensée de Beaumarchais ; Le mariage de Figaro, Préface (1778)

Le mensonge, ce rêve pris sur le fait, seul amour des hommes.
Pensée de Louis-Ferdinand Céline ; Le voyage au bout de la nuit (1932)

Il en est des hommes comme des plus vils animaux, tous peuvent nuire.
Pensée de Voltaire ; L'ingénu (1767)

La fermeté de caractère fait les hommes supérieurs.
Pensée de Jean-Baptiste Say ; Les pensées détachées (1818)

Tels sont les hommes : ils changent de langage comme d'habit.
Pensée de Jean-Jacques Rousseau ; Lettre à M. de Beaumont, le 18 novembre 1762.

Celui qui excelle à employer les hommes se met au-dessous d'eux.
Pensée de Lao Tseu ; Le livre du Tao et de sa vertu - VIe s. av. J.-C.

Le médecin vaut beaucoup d'autres hommes.
Pensée de Homère ; L'Iliade, XI, 514 - IXe s. av. J.-C.

La guerre, c'est faire que la terre mange la chair des hommes.
Pensée de Mencius ; Le livre des livres, II, I, 14 - IVe s. av. J.-C.

Les hommes peuvent fatiguer de leur constance, les femmes jamais.
Pensée de Honoré de Balzac ; Une fille d'Ève (1838)

Pour les hommes, l'infidélité n'est pas l'inconstance.
Pensée de Pierre Choderlos de Laclos ; Les liaisons dangereuses (1782)

Si j'étais Dieu, j'aurais pitié du coeur des hommes.
Pensée de Maurice Maeterlinck ; Pelléas et Mélisande (1892)

Autres dictionnaires des citations à consulter :