Robert Sabatier (4)

Les meilleures pensées de Robert Sabatier :

De l'amour-propre à la vanité, il n'est qu'un pas : celui que la sottise permet de franchir.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

L'amour-propre est le terrain propice au bon grain de la modestie et à l'ivraie de l'orgueil.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

L'orgueil peut être aussi bien le marchepied de la vanité que son garde-fou.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Un peu moins de dignités égale un peu plus de dignité.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

La véritable histoire d'un homme est celle de ses échecs.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

L'imagination est ce dont on parle le plus volontiers quand elle fait défaut.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Nous disons les fous « dérangés » parce qu'ils nous dérangent.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Une question déplacée est par essence peu stable.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Rien de tel que l'indiscutable pour être discuté.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Il n'est que de tout mesurer pour perdre le sens de la mesure.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Les hypothèses sont les germes des affirmations.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Vouloir convaincre, c'est d'abord chercher à se convaincre.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Lorsqu'on ajoute une argumentation à un argument, on gâte la sauce.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Dire non, c'est faire un pas sur la route du oui.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

S'il m'arrive d'être pendu, j'en mourrai de chagrin.
Robert Sabatier ; Le dictionnaire de la mort (1967)

Le sourire, c'est l'amorce du baiser.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

L'intelligibilité est la politesse de l'intelligence.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

L'intelligence à la dérive cherche la bouée du cœur.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Les petites idées ne sont que des points de vue.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Certaines idées sont à ce point séduisantes qu'on oublie qu'elles sont fausses.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

L'Histoire divorce de la Science, épouse l'Art, et ils font un enfant nommé Roman.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

L'adultère n'est qu'un duo à trois.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Le savoir par le cœur doit être préféré au savoir par cœur.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Le scalpel est un instrument de la critique, mais il confond autopsie et assassinat.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Notre envie de l'autre n'est que l'envie de son envie de nous.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)