Luc de Clapiers, marquis de Vauvenargues (3)

Les meilleures pensées de Vauvenargues :

Les sots ne comprennent pas les gens d'esprit.
Vauvenargues ; Réflexions et maximes (1746)

Le trafic de l'honneur n'enrichit pas.
Vauvenargues ; Réflexions et maximes (1746)

Les orages de la jeunesse sont environnés de jours brillants.
Vauvenargues ; Réflexions et maximes (1746)

Les abus inévitables sont des lois de la nature.
Vauvenargues ; Réflexions et maximes (1746)

La guerre n'est pas si onéreuse que la servitude.
Vauvenargues ; Réflexions et maximes (1746)

L'estime s'use comme l'amour.
Vauvenargues ; Réflexions et maximes (1746)

Il est aisé de critiquer un auteur ; mais il est difficile de l'apprécier.
Vauvenargues ; Réflexions et maximes (1746)

Ni l'ignorance n'est défaut d'esprit, ni le savoir n'est preuve de génie.
Vauvenargues ; Réflexions et maximes (1746)

Le goût est une aptitude à bien juger des objets de sentiment.
Vauvenargues ; De l'esprit humain (1746)

La grande vanité de ceux qui n'imaginent pas, est de se croire seuls judicieux.
Vauvenargues ; Réflexions et maximes (1746)

Le mépris n'est qu'un sentiment mêlé de haine et d'orgueil.
Vauvenargues ; Réflexions et maximes (1746)

La colère n'est qu'une aversion subite et violente, enflammée d'un désir aveugle de vengeance.
Vauvenargues ; Réflexions et maximes (1746)

La lumière est le premier fruit de la naissance qui nous enseigne que la vérité est le plus grand des biens.
Vauvenargues ; Réflexions et maximes (1746)

La justice est le fondement des sociétés, nulle vertu n'est plus utile au genre humain.
Vauvenargues ; Traité sur le libre arbitre (1744)

La nature a rempli le cœur des bons de l'horreur du vice, mais elle y a mis aussi la compassion, pour tempérer cette haine trop fière, et les rendre plus indulgents.
Vauvenargues ; Traité sur le libre arbitre (1744)

En ce monde, les uns sont destinés à jouir, et les autres à souffrir toute leur vie.
Vauvenargues ; Traité sur le libre arbitre (1744)

Qui recherche la gloire par la vertu ne demande que ce qu'il mérite.
Vauvenargues ; Réflexions et maximes (1746)

On promet beaucoup pour se dispenser de donner peu.
Vauvenargues ; Réflexions et maximes (1746)

La pensée de la mort nous trompe ; car elle nous fait oublier de vivre.
Vauvenargues ; Réflexions et maximes (1746)

Le désespoir comble non seulement notre misère, mais notre faiblesse.
Vauvenargues ; Réflexions et maximes (1746)

La paix rend les peuples plus heureux, et les hommes plus faibles.
Vauvenargues ; Réflexions et maximes (1746)

Les meilleures choses devenues communes, on s'en dégoûte.
Vauvenargues ; Réflexions et maximes (1746)

La conscience, l'honneur, la chasteté, l'amour et l'estime des hommes, sont à prix d'argent.
Vauvenargues ; Réflexions et maximes (1746)

Le silence et la réflexion épuisent les passions, comme le travail et le jeûne consomment les humeurs.
Vauvenargues ; Réflexions et maximes (1746)

Il est bon d'être ferme par tempérament, et flexible par réflexion.
Vauvenargues ; Réflexions et maximes (1746)