À la beauté, de Évariste Boulay-Paty (1851)

À la beauté.

Recueil : Sonnets (1851)

Beauté, ne chéris pas quelque vulgaire humain !
Fais éclore au soleil la rose parfumée !
Au talent qu'on admire, unis ta grâce aimée ;
Aujourd'hui fais-le vivre, et vis par lui demain !

Tends ta main lisse et blanche à quelque illustre main !
Au souffle d'un cœur fier tiens ton âme allumée !
Choisis-le bien ce nom dont tu seras nommée !
Qu'avec le grand, le beau contracte un noble hymen !

La beauté pour époux doit avoir le génie !
Ô femme, comprends donc cette sainte harmonie,
Alliance qui seule à la durée en soi !

Qu'il te vaille, ô beauté, l'être à qui tu te livres !
Adore le poète, et tu verras ses livres
Éterniser les vers qu'il aura faits pour toi !


Évariste Boulay-Paty.